Notre bonne vieille place du Bourg-du-Four…dans la vieille ville, à quelques pas du tribunal. Quel charme, quel bonheur! Si vieille, elle reste incontournable. Bistrots, troquets, bonnes caves, petites et grandes boutiques, un endroit adorable logé autour d’une belle fontaine. Nous continuons notre voyage dans le temps. Quelle est son histoire? La place du Bourg-du-Four est un lieu commercial par excellence depuis l’époque romaine. L’auteur des chroniques de Genève en dit en vieux français : « L’autre place est dicte le Bourg du four, parce que autrefois, elle estoit de four, c’est à dire, au langage du païs, au deshors la ville; où se tient le marché du bestail, comme chevaux, boeufs, vaches, chèvres, moutons et pourceaux et autres semblables; comme aussi le marché du bled, froment et autres graines, pour le débit desquels il y a des mesures anciennes de pierre et marbre, de toutes les sortes, pour la commodité des vendeurs et achepteurs, avec leurs rasoires marquées de la marque de la ville, y ayant les mesures de la couppe, qui est de la contenance d’environ un sac, celle du bichet qui est une demi-couppe, celle du quart de la couppe et celle de la quarte qui est le demi-quart. » Une question : mais où sont donc passés les instruments de mesure?

img537.jpg

La Place du Bourg-du-Four, une place historique de Genève qui réunissait les foires aux bestiaux et aux grains, dite de four, parce qu’autrefois en dehors de la ville…