Quelque 5 millions de voitures ont été comptées chaque jour l’an dernier sur les routes nationales suisses, soit 3% de plus qu’en 2006. Le taux de croissance annuel moyen enregistré au cours des dix dernières années était de 2,4%.

Les raisons exactes de cette hausse ne sont pas connues mais l’Office fédéral des routes (OFROU) remarque que les fermetures d’autoroutes pouvant avoir un impact important ont été moins nombreuses en 2007. En outre, les quelque 1763 kilomètres de routes nationales n’ont pas été enneigés au cours de l’hiver 2006/2007, contrairement à l’année précédente lorsque de fortes chutes de neige avaient paralysé le trafic.

Le trafic s’est plus fortement accru sur les autoroutes et autres routes nationales que sur le reste du réseau routier, note encore l’OFROU. En revanche, les emouteillages y ont diminué de 10,3% par rapport à 2006.

Au total, 10’316 heures de bouchons ont été enregistrées en 2007, soit la valeur la plus faible de ces six dernières années. La première cause des embouteillages reste l’excédent de trafic (69% soit 7118 heures), suivie des accidents (18% soit 1881 heures) et des chantiers (12% soit 1220 heures).

img9796.jpg

Genève ressemble presque à ca!