Le lundi 3 juillet 2006 vers 01h00, des appels arrivaient sur le 117 pour signaler un groupe d’individus qui venaient de commettre plusieurs délits à la place des Eaux Vives, dans le quartier de Rive.Aussitôt, plusieurs véhicules de patrouille ont convergé sur les lieux. A la vue des policiers, ces individus ont pris la fuite en direction de l’avenue de Frontenex. Rapidement, une des personnes (ressortissant Palestinien, né en 1988, sans domicile fixe et démuni de papier d’identité) a pu être interpellée.

Une arrestation difficile
Un deuxième individu s’est introduit dans l’arrière cour située au 3 de l’avenue de Frontenex. Poursuivi par deux agents de la Police de la Sécurité Internationale, l’un d’eux a dû faire usage de son spray OC (poivre). N’étant pas incommodé par ce gaz, le fuyard a continué sa progression en escaladant une gouttière pour accéder sur un avant-toit. Aussitôt un bouclage du secteur a été effectué.

Blessé, il reçoit encore un coup à la jambe
Un policier conducteur de chien et son canidé RIKO ont été engagés pour retrouver cette personne. En effectuant la fouille minutieuse des lieux, une baie vitrée a cédé sous les pieds de cet agent, le blessant grièvement au poignet droit, ainsi que des coupures à une jambe (tibia et mollet).A cet endroit, malgré ses multiples blessures, il a pu interpeller et maîtriser le fugitif (ressortissant Palestinien, né en 1990, sans domicile fixe et démuni de papier d’identité). Ce dernier a blessé l’agent à l’aide d’un objet pointu à la jambe durant l’interpellation; en l’occurrence, une poignée de porte retrouvée ultérieurement sur le lieu de l’interpellation.

Afin d’extraire et acheminer le policier blessé au plus vite aux urgences de l’hôpital cantonal, il a été nécessaire de briser deux vitres d’un magasin.
Subséquemment, ces deux ressortissants Palestiniens font l’objet de mesures d’interdiction d’entrée en Suisse.Ils ont également commis d’autres délits :

Des hommes dangereux
Le dimanche 2 juillet dans le quartier de la gare de Cornavin, un piéton s’est arrêté à une banque de la place des Eaux-Vives puis s’est dirigé vers la rue des Eaux-Vives. A la hauteur de cette rue, il s’est fait aborder par deux individus qui voulaient le détrousser. Devant la résistance de la victime, l’un des deux agresseurs lui a asséné deux coups à la tête au moyen d’une barre à mine. Elle a été conduite à l’hôpital pour y subir un contrôle de sécurité. Un peu plus tard, un homme se trouvait avec des amis à la place du Lac. En ce lieu, ils ont été accostés par 4 inconnus dont l’un a voulu voler un des membres du groupe. L’homme s’est interposé et a été molesté par les des auteurs mais pas blessé. Un chauffeur de taxi, témoin, reconnaît formellement les deux personnes interpellées par la Police comme étant ceux qui ont endommagé un scooter, stationné à la rue de la Scie, cette nuit. Les deux personnes interpellées ont été formellement reconnues par leurs victimes.
Pour l’heure, ces indélicats personnages ont été mis à disposition d’un Officier de Police.Quant au policier blessé, à l’établissement de ces lignes, il est encore au bloc opératoire de l’hôpital cantonal de Genève.

img244.jpg

Une arrestation mouvementée