Pour leur douzième édition, les PostFinance Classics invitent l’une des toutes grandes cantatrices de la scène lyrique internationale. Agnes Baltsa ne laisse personne indifférent, elle sait émouvoir et bouleverser. Lorsqu’elle chante, la scène se transforme en arène où passion et émotions dominent. Cette cantatrice, dont on dit que sa voix est « aussi claire qu’un lever de soleil sur la mer Egée », illuminera les traditionnels concerts de Noël, comme l’ont fait auparavant Noëmi Nadelmann, Zoran Todorovich, Peter Seiffert, José Cura, Leo Nucci, Montserrat Caballé, ou encore Edita Gruberova.

Airs d’opéras italiens et français
Lors de ces PostFinance Classics 2007, Agnes Baltsa interprétera quelques-uns de ses meilleurs rôles. Elle sera tour à tour une Carmen rayonnante de sensualité, une Santuzza blessée au plus profond de son âme ou encore une héroïne de Rossini pétillante d’esprit. En marge de ce feu d’artifice vocal, le programme propose également quelques pièces orchestrales.

La jeunesse, la fraîcheur et l’expérience
L’Orchestre philharmonique du Wurtemberg se produit pour la sixième fois dans le cadre des PostFinance Classics – il a en effet déjà accompagné Sergej Leiferkus, Ruggero Raimondi, Vesselina Kasarova, Neil Shicoff et Peter Seiffert. Cet ensemble réputé, fondé en 1945, a notamment eu pour directeurs artistiques des chefs tels que Salvador MasConde, Roberto Paternostro et Norichika Iimori. Il se produit régulièrement à la Sala Verdi, à Milan, et a effectué l’an dernier une grande tournée au Japon dans le cadre de «l’année de l’Allemagne au Japon». En 2006 également, il s’est produit pour la première fois dans la salle de la Musikverein de Vienne, où il a été acclamé par le public. Lors de ces PostFinance Classics 2007, l’Orchestre philharmonique du Wurtemberg sera placé sous la direction de Srboljub Dinic. Ce chef d’orchestre serbe n’a pas encore 40 ans, mais il a plus de tempérament que plusieurs de ses collègues plus âgés. Sous son excellente conduite, les musiciens donnent toute l’intensité dramatique et les nuances voulues. Srboljub Dinic jouit d’une grande renommée tant en Suisse qu’à l’étranger et est un chef très demandé. Depuis 2004, il est le chef d’orchestre en titre du Théâtre de la ville de Berne.

img7100.jpg

Les PostFinance Classics 2007 accueilleront la cantatrice Agnes Baltsa.