Lors de la séance du 25 octobre 2006, le Conseil fédéral a traité 15 interventions parlementaires se rapportant à la pollution aux poussières fines, aux suies de diesel et de bois en particulier. La grande partie des demandes exprimées par le biais d’une motion a été prise en compte dans le plan d’action élaboré par le président de la Confédération Moritz Leuenberger. Le Conseil fédéral propose donc de les rejeter.

La pollution atmosphérique par les poussières fines et en particulier par la suie de diesel est actuellement un des défis majeurs de notre politique environnementale, écrit le Conseil fédéral dans ses réponses aux interventions. Il partage l’avis des parlementaires qu’il faut agir vite dans l’intérêt de la population et de l’environnement.

img1259.jpg

Moritz Leuenberger, Président de la Confédération