En juin 2006, l’indice des prix à la consommation établi par l’Office fédéral de la statistique (OFS) est resté pratiquement inchangé par rapport au mois précédent. Il s’élève à présent à 101,0 points (décembre 2005 = 100). Le renchérissement a atteint 1,6% en rythme annuel, contre 1,4% en mai 2006 et 0,7% en juin 2005. La progression du renchérissement annuel en dépit d’un indice stable s’explique mathématiquement par l’effet dit de base (renchérissement mensuel de 0,0% en juin 2006 et de -0,2% en juin 2005).

Baisse pour les produits pétroliers – hausses saisonnières pour les fruits et les légumes
La stabilité du niveau des prix en juin 2006 résulte de mouvements divergents : baisse de l’indice des groupes transports (-0,2%), loisirs et culture (-0,2%), logement et énergie (-0,1%) et communications (-0,1%), hausse de l’indice du groupe alimentation et boissons non alcoolisées (+0,5%). Les indices des groupes boissons alcoolisées et tabac et équipement ménager et entretien courant sont restés inchangés. Les cinq autres groupes de biens et de services n’ont pas fait l’objet d’un relevé pendant le mois sous revue.

Evolution des prix des produits du pays et des produits importés
Toujours selon l’OFS, le niveau des prix par rapport au mois précédent est resté stable pour les produits du pays, alors qu’il a reculé de 0,2% pour les produits importés. En rythme annuel, les produits du pays ont renchéri de 0,9% et les produits importés de 3,6% en moyenne.

Evolution détaillée des prix en juin 2006
Dans le groupe transports (-0,2%), les prix des carburants ont reculé de 0,8% par rapport à un mois auparavant (jours de référence : les 1er et 14 juin). Leur niveau dépasse ainsi de 15,7% celui enregistré il y a un an. L’indice du groupe loisirs et culture (-0,2%) a reculé par suite, notamment, de la baisse des prix du matériel PC, des livres et brochures, ainsi que des billets des chemins de fer de montagne (saison d’été). Ont à l’inverse renchéri les voyages à forfait, les plantes, ainsi que les activités de sports et de loisirs.

Dans le groupe logement et énergie (-0,1%), les prix du mazout ont reculé de 1,9% par rapport à mai 2006 (jours de référence : les 1er et 14 juin). Ils dépassent à présent de 26,0% leur niveau de l’année précédente. Le léger recul de l’indice du groupe communications (-0,1%) est dû à une baisse des prix des appareils téléphoniques. Dans le groupe alimentation et boissons non alcoolisées (+0,5%), on note des hausses de prix pour la plupart des fruits et des légumes, dues en partie à des facteurs saisonniers. Ont surtout reculé les prix des saucisses (offre promotionnelle). Dans le groupe boissons alcoolisées et tabac, seuls le vin rouge et le vin blanc indigènes ainsi que pour la bière ont enregistré quelques variations de prix. Les prix ont également peu varié dans le groupe équipement ménager et entretien courant. Sont devenus un peu moins chers les grands appareils électroménagers et les meubles de chambre à coucher, tandis que le matériel ménager (sacs à ordures, lingettes de nettoyage jetables) a quelque peu renchéri.

Raccordement mathématique aux anciennes séries de l’indice
Les anciennes séries de l’indice, raccordées mathématiquement à la nouvelle série, donnent pour juin 2006 un indice de 106,3 points sur la base de mai 2000=100, de 112,8 points sur la base de mai 1993=100, de 156,2 points sur la base de décembre 1982=100, de 194,8 points sur la base de septembre 1977=100 et de 328,3 points sur la base de septembre 1966=100.

img208.jpg

Hausses saisonnières pour les fruits et les légumes