Les prix du pétrole brut ont emboîté le pas aux marchés boursiers en pleine déroute. Hier, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de « light sweet crude » pour livraison en septembre a perdu 2,33 dollars, clôturant à 71,00 dollars. Il a glissé en séance jusqu’à 70,10 dollars, au plus bas depuis début juillet. Sur l’Intercontinental Exchange de Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre a lâché 2,19 dollars à 69,77 dollars. Il est descendu jusqu’à 69,05 dollars, son plus bas niveau depuis le 13 juin.

img5880.jpg

Ca s’en va et ça revient…Les cours tantôt à la hausse tantôt à la baisse