Prochain Zoom Métiers: le Théâtre

par | 1 Nov 2012

Lieu de création, le Théâtre de Carouge-Atelier de Genève emploie à l’année une vingtaine de professionnels dans les métiers de la technique et de l’administration. «Mais pour chaque création, nous engageons un metteur en scène qui constitue sa propre équipe artistique, explique David Junod, administrateur du théâtre. Ce qui fait qu’entre octobre et avril, une centaine de personnes travaille chez nous sous contrat à durée déterminée.» Scénographes, costumiers, menuisiers, peintres, accessoiristes et comédiens, entre autres, s’emparent alors des coulisses comme de la scène. Parmi eux, Pandora Stöcklin et Marie Ruchat. Portraits.

Apprentissage sur mesure

Adolescente, Pandora Stöcklin tâtonne en cherchant sa voie. Comme elle est curieuse, la bien nommée s’essaie au dessin, prend des leçons de langues, voyage, s’initie à la céramique et découvre le plaisir de la couture. Dès lors, elle veut s’orienter vers le stylisme, mais admet qu’avant tout «il faut connaître les bases.» D’abord apprentie créatrice de vêtements au Centre de formation professionnelle arts appliqués, Pandora rejoint le Théâtre de Carouge pour y achever son cursus. Actuellement en troisième et dernière année, elle se réjouit d’avoir investi un monde qui l’attirait déjà et qu’elle a appris «à connaître de l’intérieur». Outre les exercices imposés par le plan de formation, la couturière en herbe se penche sur les retouches, les finitions ou sur la réalisation de pièces complètes en usant de techniques et astuces spécifiques aux besoins de la scène. «Les finitions couture s’adaptent au temps dont disposent les comédiens pour se changer et répondent aussi à des considérations pratiques: sous les boutonnages se cachent parfois des aimants et les cols se détachent pour être facilement lavés», révèle la jeune femme qui assiste au filage (interprétation de la pièce sans public) afin de discuter avec le metteur en scène de la faisabilité de ses demandes. «On travaille aussi avec les techniciens pour tout ce qui relève du textile dans l’enceinte du théâtre. La couture est un métier de l’ombre, glisse Pandora. On n’imagine pas qu’il y a tout un monde derrière le rideau.»

Talent, travail et chance

«J’ai tanné ma mère jusqu’à ce qu’elle m’inscrive au cours de théâtre.» Marie Ruchat, comédienne, a alors six ans. Elle n’en démordra plus. Très jeune, elle joue en professionnelle, passe un bac littéraire option théâtre en France, puis ancre sa vocation au Conservatoire de Genève en section préprofessionnelle. Cette filière la prépare au concours de l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT) de Lyon. «Au théâtre, la voie est beaucoup plus difficile sans diplôme, constate la comédienne. Si je dis que je viens de l’ENSATT, on me regarde.» Ses maîtres mots? Détermination, confiance en soi et patience. «Certains facteurs nous échappent, confie cette rousse flamboyante. Par exemple, posséder un physique particulier peut être une grande valeur ou un insurmontable défaut. Et puis, c’est un métier où il faut être bon tout le temps. On est vu, jugé et chaque faux pas peut avoir une incidence sur la suite, d’autant plus que la concurrence est impitoyable. Pour un personnage féminin, une cinquantaine de filles est auditionnée.» Si la chance joue un rôle fondamental dans la carrière d’un artiste, le travail, inlassable, reste le secret de toute réussite. «Il faut d’abord gérer l’angoisse des débuts; on sort de l’école et devant soi, rien. Mais on apprend que chaque chose arrive en son temps et, parfois, tout arrive en même temps!» Marie en fait actuellement l’heureuse expérience puisqu’elle est à l’affiche de «Léonce et Lena» au Théâtre de Carouge et tourne en parallèle avec Jean-Luc Godard.

img19853.jpg

7 novembre 2012 à l’OFPC

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Immobilier & Covid-19 : la demande ne correspond plus forcément à l’offre disponible

Le marché de l’immobilier est tendu en plaine parce qu’avec la crise sanitaire du Covid-19 les acquéreurs ont modifié leurs critères de recherche et ne trouvent pas forcément des biens en rapport. Durant le confinement, les acquéreurs ont mis en pause leurs projets, pour les reprendre dès le 11...

Immobilier : quand tout un secteur s’arrête brutalement

Les défis se multiplient dans le secteur de l’immobilier. Déjà bousculés ces dernières années par les évolutions législatives, la transition écologique ou encore l’impact croissant de la digitalisation, les professionnels de l’immobilier ont été déstabilisés au printemps 2020 par la crise sanitaire du covid-19. Le secteur pourtant reste très dynamique en Savoie Mont Blanc, mais […]

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 23 octobre 2020

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°43 du 23 octobre 2020 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. L’édition Savoie (73) : L’édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf, l’imprimer, mais aussi rechercher dans la publication ! […]

Genève : les fonctionnaires manifestent contre la baisse de leurs salaires

Les agents de la fonction publique genevoise se mobilisent contre la volonté de l’exécutif cantonal de diminuer leur rémunération dans le cadre du budget 2021. Les fonctionnaires genevois vont-ils passer l’automne dans la rue ? Ils étaient en tout cas près de 6 000 à battre le bitume de la place...

La reprise se confirme dans l’industrie

La 8e vague de résultats de l’Observatoire de la santé des entreprises de Mont-Blanc Industries montre que les niveaux d’activité continuent de s’améliorer. Mis en place en mars 2020 par Mont-Blanc Industries,  en partenariat avec le cabinet Infusion, la Fondation de l’Université Savoie...

publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

2.50€ pour 24h
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS