La semaine dernière, l’Office Berjallien des Personnes Retraitées (OBPR) s’est retrouvé ""à la salle polyvalente afin de faire le bilan de l’année écoulée.
C’est sous la présidence de Francine Martinelli que s’est ouvert cette réu0nion de travail qui a rassemblé une nombreuse assistance. Un beau taux de “remplissage” comparé à certaines associations qui ont du mal à faire s’impliquer les adhérents à la vie associative. Etre adhérent ne se limite pas à “consommer” mais également à se préoccuper de se qui se passe au sein de l’association. C’est l’occasion, aussi, de faire des rencontres et de tisser des liens d’amitié. A l’OBPR, tout le monde se connaît. Il faut dire qu’il n’est pas rare de voir des adhérents pratiquer différentes activités.
En effet, à l’OBPR on y trouve un large éventail d’activités sportives, culturelles et de loisirs. Cela va du chant à la danse de salon, en passant par la danse traditionnelle, les cours de dessin, le groupe d’anglais, la gymnastique, la randonnée, la natation, le tir à l’arc, le tennis de table, le scrabble, les jeux de cartes, les sorties et autres croisières.
C’est peut-être pour tout cela que l’association se porte plutôt bien avec l’adhésion de pas moins de 533 adhérents dont 72 nouveaux enregistrés sur la seule année 2013 ! Parmi ces adhérents, l’OBPR en recense 107 qui sont âgés de plus de 80 ans. Pour ces derniers, atteindre la barre des quatre fois 20 ans leur vaut un geste sympathique de la part de l’association. En effet, pour les personnes de plus de 80 ans, l’adhésion est à demi-tarif.
Cette assemblée générale était un peu particulière puisqu’elle était précédée d’une assemblée générale extraordinaire afin de mettre au vote la modification des statuts. Cette réunion s’est également déroulée une semaine avant l’ouverture des festivités d’une semaine de “folie” pour l’OBPR. En effet, l’association fête ses 40 ans et, à cette occasion, toutes les activités sont gratuites afin de les faire connaître au grand public. Une manière comme une autre de séduire de futurs retraités, et ainsi de les inciter à rejoindre les rangs de cette belle et grande famille qui sait rester jeune. Cette semaine festive se clôturera samedi avec l’organisation d’un repas dansant.

Un nouveau départ
Pendant toute cette semaine “portes ouvertes” sur l’OBPR, les membres du bureau et les bénévoles n’ont pas démérité dans leur implication sans faille en direction des personnes désireuses de connaître un peu mieux cette association qui est ouverte aux berjalliens mais aussi aux habitants des communes du territoire CAPI. Il faut évoluer avec son temps et se mettre au diapason. En tout état de cause, les associations doivent se coller au plus près d’un territoire afin de cultiver le “mieux-vivre ensemble”.
De plus, au fil des saisons, l’OBPR aura su s’adapter au public en permettant aux moins valides de pouvoir rencontrer d’autres retraités dans l’objectif de maintenir un lien social. Il est important, encore, de rappeler que l’OBPR ne peut pas fonctionner sans l’implication de ses membres. Les adhérents comme les bénévoles font la force d’un club.
L’OBPR vibre et ne vit que par l’intermédiaire de ses adhérents qui maintiennent ainsi leur bonne forme. Etre à la retraite n’est plus une fin en soi… la vie continue et peut encore vous réserver bien des joies et des surprises si, et seulement si, on s’ouvre aux autres.
""Avec le prolongement de la vie, ne soyez plus seulement des “consommateurs de loisirs”, mais apportez votre pierre à l’édifice et vous vivrez sereinement cette nouvelle vie qui s’offre à vous. Les mentalités évoluent… il ne faut pas avoir peur de s’inscrire dans un club dit “d’anciens”. De plus, nos actifs retraités de l’OBPR ne cessent d’aller de l’avant en innovant en mettant sur pied des rendez-vous inédits. Au cours de l’année qui s’écoule, celle-ci a proposé une matinée diots et vin chaud et, ô surprise, plus qu’un succès “frileux”, ce fut un succès “fracassant”. Tant et si bien que cette manifestation sera reconduite.
Du côté des grandes nouvelles, comme Francine Martinelli l’avait annoncé lors de l’assemblée générale 2012, elle ne se représente pas à la présidence de l’association. Après 19 années de bons et loyaux services, Francine Martinelli aspire à autre chose. “Au sein d’une association ou d’une activité, l’essentiel est de se faire plaisir”, déclarait Francine Martinelli. Elle émet toutefois le regret de voir que les retraités bénévoles ne veulent plus s’engager. Elle estime avoir rempli sa mission au côté d’une solide équipe. Elle laisse un bilan très positif, et tout au long de ces années l’association a développé de nombreuses activités. Le bilan financier est sain, et elle en profitait pour remercier la municipalité qui participe par le biais d’une subvention à hauteur de 1.600 euros, ainsi que la mise à disposition d’un local.
A l’issue de la réunion, Michèle Corbin, adjointe, remerciait Francine Martinelli pour son investissement total au sein d’une association qui est une réelle richesse pour la ville. C’est un véritable lien social. “Votre départ est un événement. Nous retiendrons votre dévouement, votre disponibilité, votre pugnacité et votre générosité au service des autres. Les amitiés liées sont une richesse pour tous”.
Après l’interprétation de l’hymne de l’OBPR composé et interprété par Jacques Kersusan, l’assistance était conviée à partager le verre de l’amitié agrémenté d’un sympathique buffet.
Pour rappel, l’OBPR tient sa permanence les vendredis de 14 h 30 à 16 h 30, au Renouveau situé au Pont Saint-Michel / obpr.asso.fr
Texte et photos : Carole Muet
""""


2014-11-07