Pour sa 31e édition, le festival annuel de l’association pour la musique improvisée (AMR) accueille la fine fleur de la scène locale ainsi que des musiciens internationaux qui font aujourd’hui figure de référence dans le domaine du jazz et de l’improvisation.

Le festival se déclinera en une série de douze concerts sur six jours au Sud des Alpes, avec chaque soir une formation locale et un groupe international. Musiciens confirmés de la scène suisse et internationale, découvertes, jazz moderne ou plus expérimental, le festival tente chaque année de donner un aperçu du riche vivier qu’est actuellement le monde du jazz et des musiques improvisées.

Mardi, le festival s’ouvrira avec une toute jeune formation du crû local: Trionyx, un trio piano-contrebasse-batterie des plus intimistes et 100% acoustique. Le groupe mythique Steve Coleman & five elements occupera ensuite la scène avec une musique sans étiquettes de style ni de genre.

Place à l’électronique et à l’expérimentation sonore mercredi. VOID réunit Claude Jordan, Hervé Provini et Jacques Demierre pour un set furieusement improvisé et d’une totale liberté. C’est ensuite le jazz hypnotique du trompettiste norvégien Arve Henriksen, accompagné de deux batteurs-percussionistes, qui emplira le Sud des Alpes.

Jeudi la scène sera réservée aux duos. En début de soirée nous assisterons à une rencontre entre la musique baroque et le jazz, avec les improvisations croisées et conjointes entre Michel Bastet au piano et Hadrien Jourdan aux clavecins. En deuxième partie de soirée, le saxophoniste John Tchicai, à la discographie impressionnante en tant que sideman (John Coltrane, Albert Ayler,..), se produira aux côtés du contrebassiste polonais Vitold Rek, une occasion rare de ré-entendre ce duo depuis la parution de leur disque “Satisfaction” paru en 1992.

Le projet solo de la pianiste Florence Melnotte sera à l’honneur vendredi. Puis le quartet du saxophoniste altiste Will Vinson distillera un jazz moderne d’une grande finesse.

Samedi, le jazz métissé aux accents balkaniques du Elina Duni quartet envoûtera l’auditoire avant de laisser la place au quartet du guitariste Marc Ribot: Really the blues, un projet qui témoigne de la grande ouverture de ce magnifique musicien.

La soirée de dimanche s’ouvrira avec le John Aram quintet qui présente une suite thématique basée sur le film « Saturday night and Sunday morning ». En point d’orgue du festival, on retrouvera le pianiste John Taylor aux côtés du saxophoniste Hayden Chisholm et de Frans Peter Eldh à la contrebasse, dans un trio profondément lyrique et intimiste: Breve, une formation qu’il est rare d’entendre en live.

L’affiche de cette année a été réalisée par Dimitri Delcourt.

img18493.jpg

31e AMR JAZZ FESTIVAL
Du mardi 20 au dimanche 25 mars 2012
au Sud des Alpes