Après plus de 15 ans de recherches reconnues mondialement sur la trisomie 21, l’équipe du prof. Stylianos Antonarakis de la Faculté de médecine de l’Université de Genève (UNIGE) se voit attribuer un budget de 12 millions d’euros pour piloter, pendant 4 années, le projet européen «AnEUploidy».

L’aneuploïdie regroupe les différentes formes de déséquilibres de contenu génique responsables de nombreuses maladies. Ce projet intégré, de la plus ambitieuse des catégories de projets européens, a pour but de comprendre les mécanismes moléculaires à l’origine de ces anomalies génétiques. Il compte atteindre ses objectifs par la mise en réseau, dès le 1er décembre prochain, des compétences scientifiques et techniques de 17 partenaires issus de 9 pays.

img1349.jpg

Stylianos Antonarakis