Le Grand Conseil a approuvé le 29 janvier 2016 le concept cantonal de la protection de l’environnement, document faîtier de la politique environnementale genevoise. Cette stratégie baptisée « Environnement 2030 » définit les orientations à long terme de la politique environnementale cantonale, en s’appuyant sur un état des lieux de l’environnement. L’adoption de ce concept est accompagnée par la publication de « L’environnement en chiffres« , brochure richement illustrée destinée à faire comprendre de manière didactique les enjeux de la politique environnementale.

Le concept « Environnement 2030 » révèle que de nombreux progrès ont été accomplis au cours des dernières années en matière de protection de l’environnement. Chaque habitant du canton a en effet, en moyenne, légèrement diminué sa consommation d’eau et d’énergie, sa production de déchets ainsi que ses émissions polluantes par kilomètre parcouru. Genève dispose également d’infrastructures environnementales performantes (traitement des déchets, assainissement des eaux, etc.) et d’espaces naturels renforcés.

Cependant, les changements climatiques, l’exploitation intensive des ressources ainsi que les pollutions et atteintes d’origine humaine constituent autant de défis globaux qui se retrouvent à l’échelle locale et qui requièrent des avancées significatives au cours des prochaines années.

Sur la base de ce constat, « Environnement 2030 » préconise d’opérer une transition environnementale consistant à anticiper et à intégrer la protection de l’environnement dans l’ensemble des activités. Pour y parvenir, le concept s’appuie sur les outils de l’action publique et encourage le développement de moyens d’action transversaux et innovants. Il fixe ainsi les conditions cadre pour que Genève se profile comme un pôle d’excellence en matière d’économie verte et une vitrine internationale de l’environnement.

Afin d’illustrer concrètement les progrès déjà accomplis, ainsi que le chemin qui reste à parcourir pour préserver durablement la qualité de notre cadre de vie, le département de l’environnement, des transports et de l’agriculture (DETA) publie, simultanément à l’adoption du concept, la brochure « L’environnement en chiffres« . « Cette mise en perspective détaillée et richement documentée doit permettre de sensibiliser le public à la complexité, à la richesse, mais aussi à la fragilité de notre environnement », explique Luc Barthassat, conseiller d’Etat chargé du DETA.

Si « Environnement 2030 » revêt une portée éminemment stratégique, « L’environnement en chiffres » se veut quant à lui résolument didactique. Ces deux documents convergent néanmoins, au final, vers un même objectif : la préservation de notre patrimoine environnemental.

Environnement 2030
L’environnement en chiffres

img20969.jpg