Pulvérisé

par | 05 avril 2012

On connaît, depuis un certain temps déjà, les effets néfastes de certains insecticides (Gaucho, Cruiser…) sur la population d’abeilles et leurs conséquences pour la biodiversité. Une étude de l’université de Stirling (Royaume-Uni) vient d’enfoncer le clou en démontrant scientifiquement les raisons du déclin de plusieurs espèces pollinisatrices sauvages.

Et les dommages ne se limitent pas à l’espèce animale : on connaît aussi les risques de nombreux produits phytosanitaires pour la santé humaine. Ceux-là étaient encore récemment mis en exergue par le médiatique procès perdu par Monsanto contre un agriculteur français, Paul François, qui affirmait avoir été intoxiqué au Lasso, un pesticide aujourd’hui interdit. D’autres procès sont toujours en cours…

Dans ces conditions, on comprend que l’utilisation de telles substances dans l’agriculture préoccupe de plus en plus de Français qui se tournent alors massivement – lorsque leurs moyens le permettent – vers le bio et le fait maison.

En revanche, comment se fait-il qu’un tel problème de santé public reste quasi-absent de la campagne présidentielle ? La réponse est peut-être à chercher dans la capacité des différents gouvernements successifs à ménager la chèvre et le chou. Ainsi, pour prendre l’exemple le plus frappant, tandis que le ministère de la santé semble se préoccuper de notre espérance de vie, nous reprochant de manger trop gras, de trop boire, de trop fumer, et nous encourageant à mener une vie saine à base de sport et de repas équilibrés, le ministère de l’agriculture, de son côté, tend une main généreuse vers une poignée de propriétaires terriens influents en introduisant une possibilité d’épandage aérien pour toute une série de produits phytopharmaceutiques (fongicides, herbicides, insecticides) destinés à traiter le maïs, le riz, la vigne et les bananiers, dont six sont classés officiellement dangereux pour l’environnement et nocif sur le plan toxicologique.

Manger cinq fruits et légumes par jour est-il encore vraiment bon pour ma santé ?

0 commentaires

Découvrez également :

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 17 mai 2024

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°20 du 17 mai 2024 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Édition Savoie (73) : Édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en...

LIRE LA SUITE

Publicité