L’auteur des Chroniques de Genève tente de répondre à la question du commencement de la ville de Genève. Il dit en vieux français « Il est comme impossible de donner ou représenter une certaine description de l’ancienne ville de Genève, telle qu’elle estoit avant le premier ambrasement d’icelle, qui feust du temps de l’empereur Heliogabalus, environ l’année 226 dès la venue de Nostre Seigneur Jésus-Christ, pour ce que nous n’en trouvons les mémoires certaines par ce que les anciens écrivains nous en ont laissé; mais nous contenterons de la descrire telle qu’elle feust rebastie et restaurée par l’empereur Aurelian environ l’année 280; qui la fist de son regne appeller Aurelia, selon que dist a esté ».

img548.jpg

Que reste t-il d’Aurelia?