Quand s’affrontent les solex

par | 28 août 2014

Grièges organise sa 25e compétition en endurance.

Dimanche 31 août se tiendra la 25e édition de la course de solex de Grièges. Les coureurs s’élanceront pour une épreuve d’endurance de quatre heures où le vainqueur est désigné au nombre de tours parcourus, sur un circuit de 2,5 km. Une distance qui se situe dans «une bonne moyenne par rapport aux autres compétitions, assure Thibaut Thillet, membre du comité des fêtes et responsable administratif de la course. C’est un parcours assez varié, avec une partie technique qui aligne pas mal de virages, sur les routes communales, et une grande ligne droite à l’arrière qui permet de bonnes accélérations».

Les contrôles techniques et administratifs se dérouleront de 8h à 9h30, le briefing à 10h30, les essais de 11h à midi, le départ à 13h30, l’arrivée à 17h30 et la remise des prix à 18h30. Seront alors distingués les meilleurs de chaque catégorie : des machines entièrement d’origine, dont la performance tourne autour des 30 km/h, aux supers prototypes qui affichent plus de 80 au compteur et alignent le plus de concurrents, en passant par l’origine amélioré (50 km/h), la promotion (60 km/h) et le prototype (80 km/h). Au fur et à mesure, on s’éloigne du concept initial, pour ne garder, au final, que le principe d’un mono-cylindre placé à droite sur la fourche et d’un galet entraînant la roue avant. Pour le reste, le carter est usiné dans la masse, le cylindre, le carburateur, l’allumage et l’échappement sont libres.

A l’origine de ce rendez-vous, on trouve une bande de copains. La première course de Grièges avait rassemblé une dizaine de jeunes de la commune, au guidon de solex légèrement trafiqués. «A l’époque, les contraintes d’organisation étaient moindres qu’aujourd’hui, mais ils avaient quand même souhaité se tourner vers le comité des fêtes comme structure porteuse de l’évènement», retrace Thibaut Thillet. Aujourd’hui, on vient de loin pour y participer, même si la course, qui respecte le règlement Ufolep, ne compte pour aucun championnat, à la différence d’autres compétitions. Le responsable administratif cite des coureurs venus de Tarbes, de la Creuse, de la Haute-Marne ou encore, du Var.

Outre la course, les spectateurs pourront profiter d’une exposition «Nostalgie Deux Roues» où sont présentés des solex, scooters, cyclos et motos, essentiellement en 50 cm3, avec des parades et des démonstrations. Un rendez-vous motorisé sympathique et bon enfant, à découvrir absolument. L’accès est gratuit.

0 commentaires

Découvrez également :

Fonds frontaliers 2023 : combien touche votre commune ?

À l’occasion du vote de la 51e tranche de la Compensation financière genevoise, découvrez en détail les montants versés aux communes haut-savoyardes. Le Département de la Haute-Savoie a reçu 275,7 millions d’euros en 2023, en hausse de 10,6 millions d’euros sur un...

LIRE LA SUITE

Panorama économique Industrie 2024

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine hors-série "Panorama économique Industrie 2024" sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf,...

LIRE LA SUITE

Publicité