L’accord commercial conclu entre l’Union Européenne et le Japon, qui doit couvrir la quasi-totalité des échanges entre les deux puissances, avait été négocié dans une quasi-indifférence, à l’ombre du Ceta (Canada) et du Tafta (États-Unis).

Lire l'article originel >>