Les responsables des établissements médico-sociaux s’engagent depuis longtemps pour développer des approches permettant de garantir aux personnes âgées qu’ils accueillent un lieu de vie propice au maintien de leur autonomie, et respectueux de leur dignité, de leur liberté de choix et de leur rôle social.

Aujourd’hui cependant, cette vision de l’accueil et de l’accompagnement
des personnes âgées est en péril. La Fegems tire la sonnette d’alarme.
Les restrictions budgétaires contraignent en effet les EMS à diminuer leurs effectifs et, par conséquent, à réduire le temps consacré aux résidants ainsi que la qualité et la quantité des prestations qui leur sont proposées. En outre, la Fegems demande le rétablissement du financement des besoins de formation spécifiques du secteur, ainsi que ceux liés aux nouveaux CFC et à la formation des aidessoignant(e)s, de façon à atténuer par la qualification et la transformation des organisations les effets des restrictions budgétaires.

img1012.jpg

La Fegems tire la sonnette d’alarme