Quinze ans après l’effondrement d’un terminal à Roissy, amende maximale pour Aéroports de Paris

Quinze ans après l’effondrement d’un terminal à Roissy, amende maximale pour Aéroports de Paris

L’ouvrage se voulait une “vitrine de la France” mais était “techniquement inabouti”: Aéroports de Paris a été condamné mercredi pour homicides et blessures involontaires à 225.000 euros d’amende, 15 ans après l’effondrement d’une partie du terminal 2E de Roissy qui avait fait quatre morts et sept blessés. Le tribunal correctionnel de Bobigny a condamné le groupe ADP, gestionnaire du deuxième aéroport européen, à la peine maximale encourue conformément aux réquisitions du ministère public lors du procès en décembre. Trois sous-traitants ont également été condamnés: 150.000 euros d’amende pour le bureau de certification Bureau Veritas, 100.000 euros pour le bureau d’études Ingerop ainsi que pour le constructeur GTM (filiale de Vinci).

Lire l'article originel >>

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ