Le moteur de recherche français va utiliser les infrastructures du géant américain pour continuer son développement. Mais assure que sa promesse de respect de la vie privée est maintenue.

Crédit des images : www.lefigaro.fr

Lire l'article originel >>