La Fondation Race for Water présente, du 29 juin au 23 juillet 2017, l’exposition « Préservons nos océans » composée de soixante photos, le long du quai Wilson au bord du lac Léman à Genève, comprenant des solutions pour répondre à ce fléau.
En découvrant les clichés du photographe Peter Charaf, le public revivra l’aventure de l’expédition Race for Water partie en 2015 étudier les causes et les conséquences de la pollution plastique des océans. L’exposition comporte les protocoles scientifiques mis en œuvre ainsi que les solutions concrètes proposées par la Fondation Race for Water pour répondre à cette pollution dévastatrice. L’étude mondiale démontre que :

  • Des plages éloignées et inaccessibles aux plus populaires, aucun des 30 sites échantillonnés ne s’est révélé exempt de débris plastiques marins. Le rapport confirme une fois de plus que la contamination des océans par le plastique est omniprésente.
  • Que cela soit en matière des concentrations de marcodébris (>2.5 cm) ou de microplastiques (>5 mm), Hawaï a démontré la plus grande accumulation, avec jusqu’à 3’600 macrodébris par cent mètres carrés et 94’000 microplastiques par mètre carré. Vient ensuite l’île de Pâques avec jusqu’à 24’000 mircoplastiques par mètre carré. Le Pacifique semble être l’océan le plus touché au monde.

Les spectateurs pourront également contempler les photos de l’Odyssée du nouveau navire ambassadeur Race for Water, propulsé par un mix révolutionnaire d’énergies renouvelables : solaire, kite, et hydrogène, parti de Lorient le 9 avril dernier pour une expédition scientifique de cinq ans. Le plus grand navire solaire au monde avait réalisé le premier tour du monde exclusivement à l’énergie solaire entre 2010 et 2012. Suite à cette prouesse, le navire s’est mué en plateforme scientifique pour la recherche en milieu marin.
« Grâce à ce navire, nous démontrons que la transition vers des énergies propres est possible dès aujourd’hui, en offrant notamment un espace de démonstration permettant de présenter des solutions innovantes de valorisation des plastiques en fin de vie, tout en sensibilisant le public et les jeunes en particulier, aux quatre coins du monde », affirme Marco Simeoni, fondateur et président de Race for Water, de retour d’un séjour de plus de 40 jours sur ce bateau révolutionnaire.
« La Fondation Race for Water démontre qu’un avenir sans émission n’est pas une utopie — il est déjà en train de se concrétiser. L’ONU Environnement est fier de soutenir l’Odyssée autour du monde de ce navire innovant. Cette aventure démontrera la puissance des énergies renouvelables et stimulera la recherche de nouvelles solutions pour préserver nos océans de la pollution plastique », déclare M. Erik Solheim, Directeur de l’ONU Environnement.
Le vernissage de l’exposition aura lieu en présence de M. Rémy Pagani, Maire de Genève, de Mme Lisa Mazzone, conseillère nationale, et de M. Valentin Zellweger, Ambassadeur de Suisse auprès de l’Office des Nations Unies à Genève.
img22086.jpg