Le finlandais Kimi Raïkonnen n’en revient toujours pas, et c’est pourtant lui qui a brigué le titre de champion du monde de Formule 1 à l’issue d’un Grand Prix du Brésil inoubliable. Le finlandais enlève ainsi sa première couronne mondiale, avec un seul petit point d’avance sur Hamilton et Alonso. Le pilote Ferrari a remporté la course devant son coéquipier Felipe Massa et l’espagnol Fernando Alonso. Quant au favori annoncé pour le titre, Lewis Hamilton, il a craqué dès le début de la course. Auteur d’une grossière erreur, le Britannique a été repoussé très loin à l’arrière du peloton. Avec cette victoire, «Iceman» signe ainsi son 15ème succès de sa carrière et offre également à la Scuderia Ferrari un 15ème titre de pilote quasi inespéré.

Un titre en péril?
Mais tout cela pourrait être remis en cause, car la FIA a décidé d’ouvrir une enquête sur une possible pratique frauduleuse lors du Grand Prix du Brésil. L’enquête porte sur la température de l’essence injectée dans les monoplaces de Robert Kubica (BMW), Nick Heidfeld (BMW) et Nico Rosberg (Williams). Si ces trois voitures étaient déclassées, le titre reviendrait à Lewis Hamilton, qui avait fini 7ème de la course. Décidément, cette saison de Formule aura vraiment été mouvementée, sur la piste mais surtout en dehors. Pour la crédibilité de ce sport, il faut espérer que le titre restera sur les épaules de Raïkonnen. Affaire à suivre!

img6625.jpg

Kimi Raïkonnen, à l’issue d’un Grand prix mouvementé, devrait garder son titre mondial, acquis de haute lutte.