Après plusieurs années d’importants dépassements budgétaires, les comptes de l’Hospice-général sont équilibrés. Les nouveaux instruments de gestion portent enfin leurs fruits. L’introduction des normes de la Conférence suisse des institutions d’action sociale (CSIAS) favorise la réinsertion des bénéficiaires de l’aide sociale. Les résultats financiers correspondent aux prévisions. La subvention cantonale de 251 millions de francs est conforme au budget. Les dépenses de fonctionnement sont contenues à 70 millions de francs au lieu des 77 millions prévus. Les comptes se soldent par un bilan positif de 100.000 francs. De nouveaux outils de gestion performants accroissent la visibilité des réalités de terrain tout en permettant de mieux anticiper leurs évolutions. Toutefois certains changements législatifs (asile, assurance invalidité) sont susceptibles d’impacter les résultats à venir.

La progression du nombre des bénéficiaires de l’aide sociale s’est atténuée en 2006. Elle a été de 4%, contre 9% en 2005 et plus de 10% les années précédentes. Une tendance qui se confirme durant les premiers mois de 2007 avec une stabilisation du nombre des bénéficiaires. Le rapport annuel montre aussi le renforcement des contrôles. Le nombre d’enquêtes à l’ouverture de dossiers d’aide financière a presque quadruplé par rapport à 2005, pour atteindre le chiffre de 2042. Les vérifications effectuées permettent d’éviter que des personnes obtiennent de l’aide de façon indue. Le nombre de plaintes pénales déposées à la suite d’abus a aussi doublé pour s’élever à 51 en 2006.

img5130.jpg

L’outil majeur du nouveau dispositif permet aux professionnels de l’aide sociale d’accompagner les usagers vers l’autonomie et vers l’emploi