Violences faites aux femmes : raviver l’étincelle de vie

par | 30 Sep 2021

En 2020, 102 femmes sont tombées sous les coups d’un conjoint ou ex-conjoint contre 146 en 2019. Forte de ce constat alarmant, l’association Les Étincelles s’engage dans la lutte contre la violence faite aux femmes.

La conférence organisée par Les Étincelles, « association de femmes impliquées et soucieuses de faire rayonner le territoire de l’Ain », sur la thématique de la puissance de la femme, a été suivie par une nombreuse assemblée. Animée par Isabelle Rome, haute fonctionnaire à l’égalité femmes-hommes du ministère de la Justice, cette rencontre était forte en intensité. D’abord par l’évocation de chiffres qui s’articulaient autour du dernier livre d’Isabelle Rome, “Liberté, Égalité, Survie”, qui reflète la triste réalité pour de nombreuses femmes. Depuis le début de l’année la France dénombre 80 féminicides. « La conscience existe de plus en plus et je pense que c’est important. Il ne faut plus que l’on parle de crimes passionnels. Il ne faut plus dire que ce qui se passe derrière la porte de la cuisine ne nous regarde pas. Eh bien si, cela regarde la société lorsque nous avons, en moyenne, 120 femmes qui meurent sous les coups de leur conjoint. Ce sont également des violences qui portent atteinte, finalement, au socle même de notre pacte social. C’est pourquoi cette lutte contre les violences conjugales doit être prioritaire et c’est aussi la priorité gouvernementale », martèle Isabelle Rome.

Une étincelle de vie

Avec ce plaidoyer, les participants sont restés suspendus aux paroles d’Isabelle Rome : « On prend conscience, on se mobilise, on agit, on avance, à tous les niveaux, à tous les étages, pour que vivent les femmes. Elles doivent savoir qu’elles ne sont plus seules. » Ce qui explique le titre de cette conférence. La puissance des femmes, pour une étincelle de vie, s’accorde avec le Grenelle organisé par le gouvernement et consacré aux violences conjugales : « Nous avons un suivi très serré de la mise en œuvre de ces mesures issues de ce Grenelle avec de réunions interministérielles très fréquentes. Chaque fois qu’une femme est tuée, c’est un drame absolu. On se remet en cause pour savoir ce qui n’a pas fonctionné. Parfois c’était difficile à déceler, certaines femmes ayant peur de briser la chape de plomb. »

Réagir peut tout changer

En partenariat avec l’Aide aux victimes et médiations dans l’Ain (Avema), Les Étincelles s’engagent contre les violences faites aux femmes. L’intégralité de la somme récoltée à l’occasion de la conférence sera reversée à l’association. Enfin, lorsqu’une victime raconte les violences qu’elle a subies, réagir peut tout changer. Des associations d’aides aux victimes de violences sont à l’écoute pour un accompagnement au 3919, appel gratuit et anonyme. Il est possible de faire un don via le lien www.helloasso.com/ associations/les-etincelles/ formulaires/1.


100

Cent boutons d’alerte pour développer l’aide aux victimes de violences conjugales.

850

En 2020 l’association d’Aide aux victimes et médiations dans l’Ain (Avema) a accompagné 850 personnes sur Bourg-en-Bresse.


MonShérif : le clic qui sauve

Dominique Brogi ©Carole Muet
Dominique Brogi, créatrice de MonShérif.

Le bouton MonShérif est une initiative remarquable et remarquée créée par Dominique Brogi. Cette conseillère régionale déléguée à l’égalité Femmes- Hommes à la région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur a développé ce dispositif en 2015. Par de simples pressions, ce bouton qui se porte de façon non visible, permet de rassurer ou d’alerter en même temps cinq personnes ou un standard dédié sous forme d’appel téléphonique, SMS et e-mail. Le bouton MonShérif a fait ses preuves dans le cadre d’une expérimentation. Et aujourd’hui, il compte 4 500 utilisateurs au quotidien à travers la France. Sur le département, la ville de Bourg-en-Bresse a financé l’achat de cent boutons MonShérif, via une subvention de 5 000 euros. Cette participation permet à l’association d’Aide aux victimes et médiations dans l’Ain (Avema) d’accompagner davantage de victimes de violences conjugales.


« Afin que la vie l’emporte toujours sur un amour qui tue »

L’ouvrage “Liberté, Égalité, Survie”, signé Isabelle Rome, est paru en mai 2020. L’auteure aborde les violences faites aux femmes et les féminicides dont elle a été témoin en tant que juge.

Isabelle Rome © Carole Muet
Isabelle Rome, haute fonctionnaire à l’égalité femmes-hommes du ministère de la Justice.

Chargée de l’égalité femmes-hommes au ministère de la Justice, Isabelle Rome est inspectrice générale de la Justice, magistrate et auteure. Sa priorité, pour ne pas dire son engagement, est la lutte contre les féminicides « afin que la vie l’emporte toujours sur un amour qui tue ». Si l’heure est à la mise en œuvre de dispositifs, il l’est aussi pour dire que la violence faite aux femmes n’est pas une fatalité. Des propos qui prenaient tout leur sens dans une conférence qui coïncidait avec la présentation de moyens inédits contre la récidive des violences intrafamiliales. Le matin même, à la cour d’appel de Poitiers, le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti, présentait l’expérimentation basée sur la réalité virtuelle pour déconstruire le cycle de la violence. Ce dispositif qui arrive un an après le lancement du bracelet antirapprochement s’ajoute aux prises en charge déjà mises en œuvre par l’administration pénitentiaire. Dès octobre, et pour une durée de deux mois, l’expérimentation débutera auprès de 28 volontaires de trois services pénitentiaires d’insertion et de probation (SPIP) de Seine-Saint-Denis (antenne MA Villepinte), du Rhône et de Seine-et-Marne (antenne MO Meaux). Ce dispositif consiste à leur proposer de visionner un film qui les immergera dans des scènes quotidiennes de violences conjugales en naviguant du point de vue de l’auteur, de la victime et de l’enfant témoin. En 2019, ce sont 21 enfants qui ont perdu la vie, victimes collatérales de féminicides. Ce projet inédit est mené en partenariat avec la start-up lyonnaise Reverto, spécialisée dans la réduction des comportements à risques. « J’ai suivi de près cette expérimentation et c’est tout à fait intéressant. Le but est de susciter de l’empathie pour les victimes et lancer une discussion avec les équipes d’accompagnement sur la gravité des actes. Pour un certain nombre de conjoints, cet outil pourrait être un déclic salvateur », détaille Isabelle Rome.


Carole Muet

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Les intervenants de la soirée interprofessionnelle notaires, avocats, experts-comptables, Crédit Agricole Centre-Est

Regards croisés sur la vie de l’entreprise

Notaires, experts-comptables et avocats présentent des solutions concrètes face à différentes situations que les chefs d'entreprise peuvent rencontrer au quotidien. « Agnès V., 52 ans, est dirigeante d’une société de fabrication de meubles qu’elle a créée et qui...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO de l’Ain du 6 octobre 2022

100% en ligne, feuilletez votre magazine ECO de l'Ain n°40 du 6 octobre 2022 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf, l'imprimer, mais aussi...

LIRE LA SUITE

Stratégie patrimoine © PHONGPHAN SUPPHAKANK - STOCK.ADOBE

Gestion de patrimoine, un retour aux fondamentaux ?

L’inflation a sonné le glas de l’ère de l’argent gratuit et des taux négatifs. Les banques d’affaires et les gestionnaires de patrimoine retrouvent donc un environnement connu. Mais dans un contexte toujours très mouvant, ce changement n’est pas encore synonyme de...

LIRE LA SUITE

Hyléance, visite d'atelier

Un nouveau site industriel pour Hyléance

Située à Ceyzériat, cette usine 4.0 permet au groupe de répondre aux enjeux de performance industrielle et environnementale. Créé en juin 2021, à la suite du rapprochement des entreprises Millet-Forestier, Rovip, TMP Industrie et MTI, le groupe Hyléance est présent...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS