Réunis en assemblée des délégués, les libéraux genevois ont arrêté leurs recommandations en vue de la votation du 11 mars 2007 :

Initiative fédérale “Pour une caisse maladie unique et sociale”
A l’unanimité moins quatre abstentions, les libéraux genevois rejettent cette initiative car une
caisse unique ne résoudrait en rien le problème des coûts de la santé. Bien au contraire. Les gestionnaires de la caisse que seraient l’Etat, les prestataires de soins et les assurés, ne seraient pas incités à contenir ces coûts. Les dépenses deviendraient clairement incontrôlables. De plus, les assurés ne pourraient réduire leurs primes grâce à des franchises ou en intégrant des réseaux de santé. Autre élément très important : outre leur aspect déresponsabilisant, les primes en fonction du revenu constituent en réalité un nouvel impôt qui chargerait encore une fois la classe moyenne. A la fin, les citoyens seraient perdants sur tous les tableaux.

Loi cantonale sur les procédés de réclame
Par 60 oui contre 1 non et 2 abstentions, les libéraux genevois soutiennent massivement cette révision, rendue nécessaire par la dégradation de l’état général de propreté, lequel entraîne un sentiment d’insécurité. L’incitation faite aux communes de créer des emplacements d’affichage, la possibilité de sanctionner celui qui fait appel à des tiers pour poser une affiche et la faculté pour les communes de supprimer immédiatement les affiches posées sans autorisation sont à même de lutter efficacement contre les déprédations et l’enlaidissement de l’environnement urbain.

Initiative cantonale “Pour une meilleure prise en charge des personnes âgées en EMS”
A l’unanimité, les libéraux genevois rejettent cette initiative cantonale qui, sous couvert d’améliorer le bien-être des résidents, vise en réalité à augmenter encore les effectifs des EMS, sans tenir compte des besoins réels des personnes âgées. Elle entraînerait un surcoût de 80 millions par an, alors que c’est déjà à Genève que le coût d’hébergement en EMS est le plus élevé de Suisse (environ 8’500.- francs par mois).

img2080.jpg

Le parti libéral a dévoilé ses recommandations pour les prochaines votations populaires