Le recteur de l’Université de Neuchâtel, Alfred Strohmeier, a été licencié avec effet immédiat par le gouvernement. C’est son attitude à l’égard du gouvernement qui est la raison de sa mise à pied et non pas sa position sur le rattachement de l’Institut de mircotechnique à l’EPFL. Le gouvernement invoque notamment le «refus de dialogue» et la «rupture du rapport de confiance» en guise de motifs.

img2240.jpg

Le recteur a pris la porte