Le Zentrum Paul Klee à Berne consacre une exposition commémorative au peintre et artiste conceptuel Rémy Zaugg, décédé peu après avoir achevé l’oeuvre qui lui avait été commandée par le centre. L’exposition spéciale «Rémy Zaugg – Mon voisin la mort et la perception» sous l’égide des commissaires Michèle Zaugg-
Röthlisberger et Pascale Zaugg s’articule autour d’un ensemble de 27 panneaux thématisant la dissolution du visible et conduisant celui qui les contemple aux limites de la perception. L’exposition est présentée du 3 février au 3 juin 2007. Vernissage : le 2 février 2007 à 18 heures.

L’une des dernières oeuvres de Rémy Zaugg (1943 – 2005) a été réalisée sur commande du Zentrum Paul Klee. Avec quatre grands panneaux blancs, il réagit à la célèbre formule de Paul Klee : «L’art ne reproduit pas le visible, il rend visible» (Confession créatrice, 1920) – une profession de foi artistique novatrice selon laquelle l’art ne copie pas la réalité, mais invente des réalités. Dans ces tableaux dédiés à Paul Klee, Rémy Zaugg se penche sur la dissolution du visible et donc aussi sur l’apparition de ce qui était précédemment invisible, en réduisant à un minimum le contraste entre le gris du fond et le blanc de l’écriture.

img2209.jpg

Rémy Zaugg