A l’occasion de la Journée mondiale de prévention du suicide du 10 septembre 2015, les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et la Fondation Children Action renomment et dynamisent leur dispositif de prévention et de traitement du suicide.

Ainsi, ils réunissent sous une bannière unique les trois entités de prévention, de soins ambulatoires et hospitaliers qui s’intitulent désormais « Malatavie ». Ce nouveau nom a pour objectif d’accroître la visibilité de cette unité de crise et d’en faciliter la mémorisation par les jeunes et leur entourage.

Malatavie, de son nom officiel « Malatavie Unité de crise », s’adresse aux jeunes qui ont des idées suicidaires ou ressentent un mal-être profond. Elle offre :

  • un lieu d’accueil, de consultation, d’orientation, d’étude et d’information, avec notamment la Ligne Ados disponible 24h/24 au 022 372 42 42, pour les jeunes de 13 à 25 ans ainsi que pour leurs proches. Une adresse de courriel preventionsuicide@hcuge.ch leur est également ouverte,
  • des soins ambulatoires pour jeunes en crise suicidaire, de 14 à 18 ans, qui refusent l’hospitalisation ou qui en sortent,
  • un appartement de six lits proposant un suivi hospitalier pour les jeunes de 14 à 18 ans.
  • Malatavie propose de nombreuses prestations thérapeutiques, de prévention et d’étude du suicide des jeunes. En plus, l’Unité de crise assure les réponses aux questions sur le suicide, déposées sur www.ciao.ch et preventionsuicide@hcuge.ch. Elle a mis sur pied www.airedados.ch, une plateforme genevoise s’adressant aux professionnels et aux proches de jeunes présentant des manifestations suicidaires et/ou conduites à risque.

En 20 ans d’activité, cet innovant dispositif de prévention et de soins « a permis aux HUG de prendre en charge de nombreux jeunes victimes de leur mal-être et de leur offrir une réponse adaptée » témoigne Bertrand Levrat, directeur général des HUG.

L’Unité de crise a en effet accueilli :

  • depuis sa création : plus de 2’000 jeunes pour des séjours hospitaliers d’une durée moyenne de 17 jours. Elle a enregistré plus de 7’000 appels téléphoniques. La répartition entre filles et garçons est de 2/3-1/3. L’âge moyen de la prise en charge est de 16 ans.
  • depuis avril 2008, plus de 1’440 adolescents en soins ambulatoires, pour des durées de 54 jours en moyenne.

Zoom sur 2014

En 2014, l’équipe de la prévention a assuré 219 consultations, lesquelles représentent le suivi de 47 jeunes en consultations psychologiques et thérapeutiques et de 11 parents en guidances parentales. Elle a également répondu à 83 questions de www.ciao.ch et à 87 demandes adressées à preventionsuicide@hcuge.ch. Quant à la Ligne Ados de Malatavie, elle a suivi 355 situations dont 294 cliniques.

Au niveau des soins hospitaliers, 79 jeunes – dont l’âge moyen était de 15.5 ans – ont été pris en charge avec une durée moyenne de séjour de 18.04 jours.

Au niveau des soins ambulatoires, 242 adolescents – dont l’âge moyen était de 15.6 ans – ont été suivis pour une durée moyenne de 68.35 jours et ont bénéficié d’évaluations médico-infirmières. 176 de ces prises en charge étaient déjà en cours ou ont débuté en 2014.

Partenariat constructif avec Children Action

La Fondation Children Action, présidée par Bernard Sabrier, accompagne activement ce projet né il y a près de 20 ans d’un partenariat alors inédit, entre les HUG et une fondation privée. Elle contribue à hauteur d’un tiers du budget du fonctionnement global de Malatavie depuis 19 ans. La fondation s’investit également dans le cadre de la prévention, avec notamment la réalisation de campagnes de prévention comme Le suicide, c’est pas du cinéma, le pseudo-médicament Fepalcon 500, la BD No suicide, distribuée gratuitement dans les écoles et d’autres actions encore. Pour Bernard Sabrier « ce projet HUG – Children Action répond à un besoin essentiel de notre jeunesse. La prévention et les soins prodigués par les équipes de Malatavie ont un impact qui, bien heureusement, peut changer le cours de la vie de bon nombre d’adolescents ».

Malatavie s’affiche en grand

A l’occasion de la Journée mondiale de prévention du suicide, Malatavie sera présentée au public au travers d’une campagne d’affichettes réparties dans les écoles genevoises et auprès des lieux fréquentés par les ados. Des aide-mémoires en format cartes de visite recensant le numéro d’urgence de la Ligne Ados seront également mis à disposition des jeunes. Enfin, une campagne d’information dans les TPG et les cinémas aura lieu cet automne jusqu’au début de l’année 2016.

Suicide : un décès toutes les 40 secondes dans le monde

Plus de 800’000 personnes meurent chaque année suite à un suicide selon l’OMS, ce qui correspond à une personne toutes les 40 secondes. C’est plus que l’ensemble des personnes tuées par les guerres et les catastrophes naturelles. Toutes les 3 secondes, une tentative de suicide a lieu au niveau planétaire.

Première cause de mortalité des adolescents en Suisse

Le risque d’accomplir un geste suicidaire existe de façon conséquente chez les adolescents suisses, puisqu’il s’agit de la première cause de mortalité. Le défi majeur réside dans le fait de les amener à consulter, car la plupart des adolescents en souffrance psychologique refusent d’entrer en contact avec des professionnels.

img20814.jpg