Le taux de chômage genevois affiche une légère hausse en juillet, mais le nombre de demandeurs d’emploi diminue. La légère hausse du taux de chômage genevois (6,9%, contre 6,8% le mois précédent) n’indique pas une dégradation du climat économique puisque le nombre de demandeurs d’emploi diminue. Ce dernier indicateur confirme plutôt la reprise que l’on peut constater sur le marché de l’emploi.

Une légère hausse du chômage
La légère hausse du taux de chômage trouve ses origines principalement dans le changement de régime qu’a vécu Genève en juillet 2005, quand la Confédération avait mis fin au droit exceptionnel des chômeurs genevois de moins de 50 ans de toucher 520 au lieu des 400 indemnités journalières. En juillet 2006, les personnes venant de terminer un emploi temporaire cantonal (ETC), débuté 12 mois plus tôt, ont eu la possibilité de s’inscrire à nouveau au chômage en juillet 2006, comme le prévoit la loi genevoise. Ces personnes sont ainsi venues s’ajouter aux autres chômeurs.

Le chiffre : 21 774
A la fin du mois de juillet, le nombre des chômeurs inscrits dans notre canton se monte à 15 227 (15 079 à fin juin). A noter qu’une année auparavant, soit juillet 2005, le taux de chômage genevois s’élevait à 7,4%. En douze mois le nombre de chômeurs a régressé de 6,3% (-1 016 chômeurs inscrits). Le nombre des demandeurs d’emploi s’élève à 21 774 contre 21 987 en juin (–213 ou –1,0%).

img509.jpg

Le taux de chômage genevois affiche une légère hausse en juillet, mais le nombre de demandeurs d’emploi diminue!