La police genevoise démantèle un réseau de trafiquants d’héroïne originaires d’Albanie.

Dès le début du mois de mai 2006, la brigade des stupéfiants a enquêté sur une nouvelle équipe de trafiquants d’héroïne originaires des Balkans. Ce trafic se déroulait essentiellement dans le quartier de la Servette et à Meyrin.

Importants coup de filet et saisies
Rapidement, il est apparu que différents niveaux hiérarchiques étaient impliqués dans ce trafic puisque la police procédait à la surveillance de grossistes, de semi-grossistes mais également de vendeurs de rue. Ces investigations ont permis l’arrestation, à fin mai et début juin, de huit Albanais en flagrant délit de trafic d’héroïne.

Lors de cette opération, il a notamment été saisi :
• 1,5 kilogrammes d’héroïne brune,
• 75 kilogrammes de produit de coupage,
• CHF 5’800.-,
• Euros 2’200.-,
• Tout le nécessaire utile au conditionnement de cette drogue (balances électroniques, mixers, 1’750 « minigrips » vides pouvant contenir 5 grammes d’héroïne brune chacun, etc…),
• Un pistolet d’alarme,
• Plusieurs téléphones portables.

Toutes ces pièces à conviction ont été saisies dans plusieurs appartements sous-loués par les dealers au Petit-Saconnex et à Meyrin.

Quatre millions estimés de vente d’héroïne !
En tenant compte du fait que les trafiquants ajoutent en moyenne 300 grammes de produit de coupage à 500 grammes d’héroïne lors du mélange pour la vente dans la rue, il peut être déterminé que ces 75 kilogrammes auraient pu être conditionnés en environ 125 kilogrammes d’héroïne. Le chiffre d’affaire de cette drogue écoulée dans la rue auprès des toxicomanes genevois et français aurait ainsi pu se chiffrer à environ 4 millions de francs.

Il est inquiétant de constater qu’il devient de plus en plus monnaie courante pour les trafiquants originaires de Balkans d’être en possession d’armes à feu lors de leur arrestation.

Madame Barbey, Juge d’instruction, diligente cette enquête. A l’heure actuelle, tous les protagonistes de ce réseau sont détenus à la prison de Champ-Dollon

img111.jpg

Saisie d’héroïne totalisant 4 millions de « chiffre d’affaires »