Selon les résultats provisoires de l’Office fédéral de la statistique (OFS), les chiffres d’affaires cumulés nominaux du premier semestre 2006 ont augmenté de 1,3% par rapport à la même période de 2005. En termes réels (corrigés de l’inflation), l’évolution des chiffres d’affaires cumulés du premier semestre 2006 a été de +1,7%.

Hausse!
En juin 2006, les chiffres d’affaires nominaux du commerce de détail ont progressé de 0,4% par rapport à un an auparavant. Cela correspond à une hausse de 0,8% en termes réels. Les chiffres d’affaires nominaux avaient augmenté de 5,5% en mai 2006 par rapport à mai 2005. A noter que le mois de juin 2006 a compté un jour de vente en moins que juin 2005. Après correction de cette différence, on enregistre une hausse du chiffre d’affaires de 4,4% en termes nominaux et de 4,8% en termes réels.

Des chiffres d’affaires en hausse pour 2006
Les chiffres d’affaires cumulés nominaux du premier semestre 2006 confirment l’évolution conjoncturelle en Suisse. En effet, ils ont augmenté de 1,3% par rapport à la même période de 2005. En tête se trouve le groupe principal «vêtements, chaussures», avec une augmentation de 2,4% des ventes. Suit le groupe principal «alimentation, boissons, tabac et articles pour fumeurs» (+1,4%) et «l’ensemble des autres groupes» (+0,9%).
En ce qui concerne les sous-groupes de marchandises, c’est «santé, soins, beauté» qui s’est le mieux porté (+ 4,4%). A l’autre extrême, nous trouvons le groupe de produits «culture» (-3,4%). Le groupe «tabac, articles pour fumeurs» a réalisé une hausse de son chiffre d’affaires nominal de 2,4%, couplée à une baisse de 3,4% en termes réels, par rapport au premier semestre 2005.
En termes réels, l’évolution globale des chiffres d’affaires cumulés du premier semestre 2006 a été de +1,7% par rapport à la même période de 2005.

Juin 2006 : évolutions hétérogènes au sein des groupes de marchandises
En juin 2006, l’évolution des chiffres d’affaires nominaux dans les trois groupes principaux a été disparate. Tandis que les groupes principaux «alimentation, boissons, tabac et articles pour fumeurs» (+1,8%) et «vêtements, chaussures» (+2,9%) ont réalisé des chiffres d’affaires supérieurs au niveau atteint en juin 2005, les ventes dans «l’ensemble des autres groupes» ont subi une diminution de 1,3%.

Meilleure hausse
C’est le groupe de marchandise «santé, soins, beauté» qui s’est le mieux porté ce mois-ci avec une hausse de 5,6% par rapport à juin 2005. Suit l’«électronique de divertissement et de bureau», dont le chiffre d’affaires a augmenté de 3,6%.

Plus forte baisse
A l’autre extrême, nous trouvons ce mois-ci les «effets personnels», avec une diminution de 9,5% des ventes par rapport à un an auparavant. Suit le groupe de produits «culture» (-7,6%). A noter que le groupe «tabac, articles pour fumeurs» enregistre une baisse du chiffre d’affaires de 3,1% en termes nominaux et de 5,1% en termes réels par rapport à juin 2005.

Résultats contrastés dans les branches économiques
En juin 2006, trois branches sur sept ont obtenu des chiffres d’affaires supérieurs à ceux de juin 2005. La progression la plus importante a été réalisée par la vente par correspondance (+5,7%), suivie par le commerce de détail en magasin non spécialisé (+2,6%) et par les pharmacies, drogueries et parfumeries (+1,4%). La branche des réparations d’articles personnels et domestiques se trouve ce mois-ci en queue de peloton, avec une baisse de 5,4% par rapport à un an auparavant.

et aussi selon la taille des entreprises
En juin 2006, les grandes entreprises (plus de 45 emplois à plein temps) ont obtenu le meilleur résultat par rapport à juin 2005, avec une hausse nominale de 3,1% du chiffre d’affaires. Les moyennes entreprises (15 à 45 emplois à plein temps) ont aussi bien progressé (+2,2%). Par contre les petites entreprises (moins de 15 emplois à plein temps) subissent à nouveau une nette baisse des ventes (-5,2%).

img603.jpg

En tête se trouve le groupe principal «vêtements, chaussures», avec une augmentation de 2,4% des ventes