Retraites : le partage des droits dans le couple à l’étude

Retraites : le partage des droits dans le couple à l’étude
Retraites : le partage des droits dans le couple à l’étude
Notez cet article !

Selon le haut-commissaire chargé de la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, l’une des pistes étudiées consiste à revoir le mode de calcul de la pension de réversion.

Lire l'article originel >>

1 Comment

  1. Laigle

    Un système obligatoire de retraite par répartition ne doit pas prendre en compte le couple. Chacun doit travailler pour sa propre retraite et la solidarité doit s’exercer au niveau de la collectivité, pas sous forme de petits arrangements entre personnes privées.

    Les droits à la retraite sont extrapatrimoniaux. Ils ne peuvent pas être cédés ni vendus sans impacter la collectivité qui finance la jouissance de ces droits.

    Ici Delevoye voudrait privatiser la retraite entre 2 individus. Mais tout le monde finance la retraite donc pas de petits arrangements sous prétexte de mariage ou de couple. Comment font les célibataires ?

    Les sommes allouées à la réversion doivent être distribuées par la collectivité à celles et ceux qui en ont le plus besoin.

    Avec ce genre de mesure Delevoye-Macron supprimerait toute condition de revenu du survivant ce qui creuserait le fossé entre les veuves riches déjà dotées d’un patrimoine conséquent et les veuves pauvres qui deviendront encore plus pauvres.

    Par ailleurs l’exemple cité par Delevoye de la femme qui gagne 4000 Euros de retraite alors que le mari gagne 2000 Euros de retraite la privant ainsi de réversion ne reflète pas ce qu’il se produirait généralement.
    Il sait bien que l’inverse se passerait: dans ce nouveau mode dans calcul, c’est la quasi totalité des hommes qui n’auraient jamais de réversion alors qu’ils y ont droit aujourd’hui à l’AGIRC-ARRCO sous condition de non remariage.

    Se poserait alors un problème d’équité avec les veufs qui perçoivent déjà une réversion restant financée par des hommes qui de facto n’auraient jamais droit à une quelconque réversion, même avec de bas revenus. Et je ne parle pas des célibataires qui n’ont droit à rien.

    Cela ne fait que renforcer l’idée qu’un système obligatoire de retraite par répartition n’a pas à tenir compte du couple : en matière de protection sociale la solidarité doit s’exercer au sein de la société toute entière, elle ne doit pas être privatisée.

    Toute tentative de privatisation des retraites dans un système collectif géré en répartition ne peut conduire qu’à des iniquités.

    Réponse

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ

ARTICLES PREMIUM

Premium

Latest
Retraites : le partage des droits dans le couple à l’étudeNotez cet article ! Selon le haut-commissaire chargé de la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, l’une des pistes étudiées consiste à revoir le mode de calcul de la pension de réversion. Lire l'article originel >>
This category can only be viewed by members.

Et si vous adoptiez le lean manufacturing ?

Et si vous adoptiez le lean manufacturing ?4 (80%) 1 vote L’entreprise Schœller Allibert intervenait lors du Reep, le 29 novembre, à l’occasion d’une conférence sur les grands principes du lean manufacturing. Encore une expression tirée de l’anglais : le lean manufacturing ou production allégée, est pourtant né au Japon, dans les locaux du constructeur automobile Toyota. […]

Contenu reservé aux abonnés premium

Je me connecte → log in

Je m’abonne → Premium Digital un an, Premium Digital 1 jour, Premium Digital 1 semaine, Premium Digital 1 mois or Premium Digital 6 mois

Besoin d'aide ? → digital@groupe-ecomedia.com