Depuis le 8 janvier 2007, le Centre romand de chirurgie laparoscopique robotisée (CLR), sis à la Clinique Générale-Beaulieu, est équipé du robot Da Vinci S® qui se caractérise par ses quatre bras intégrés. Disposant de cette technologie de pointe depuis 2003, la Clinique Générale-Beaulieu a déjà à son actif 324 cas traités à l’aide du robot dont 206 prostatectomies (lors de cancer de la prostate).

Avis du Dr Charles-Henry Rochat
Responsable du CLR, le Dr Charles-Henry Rochat, chirurgien spécialisé en urologie opératoire, commente les avantages du nouveau robot: «Le Da Vinci S® est un robot à 4 bras intégrés alors que sur l’ancien système le 4e bras était une pièce rapportée. Les articulations, d’une conception totalement différente, sont beaucoup plus fines et offrent un plus grand débattement, ce qui fait qu’il n’y a plus de conflit entre les bras du robot qui avaient tendance à s’entrechoquer sur l’ancien système. Les instruments sont plus
longs, ce qui permet une plus grande aisance dans le champ opératoire, notamment lors d’interventions qui nécessitent un passage du haut vers le bas de l’abdomen. Par ailleurs le système S permet d’intégrer des images radiologiques dans le champ de vision de l’opérateur à l’instar des postes de pilotage des avions modernes. Un des avantages également du nouveau système est qu’il a une interface internet intégrée ce qui permettra plus facilement
des visioconférences avec d’autres centres. Pour le chirurgien, le 4e bras intégré permettra une meilleure exposition du champ opératoire qui, couplée à la vision en 3 dimensions, offrira donc une meilleure précision. Voilà bien sûr des éléments qui profiteront au patient par la haute qualité de l’opération».

Avis de Philippe Cassegrain
Directeur de la Clinique Générale-Beaulieu, Philippe Cassegrain précise les raisons de cette nouvelle acquisition qui place cet établissement à la pointe de la technologie médicale en Suisse: «Comme pour toute technologie de très haut niveau, il faut être souple, réactif et capable de s’adapter très vite aux progrès technologiques. Les chirurgiens qui utilisent l’équipement nous
ont convaincu que le saut technologique entre le robot à 3 bras que nous possédions et le nouveau robot Da Vinci S® était suffisamment grand pour que nous en fassions l’acquisition. Sa conception permettra aussi de l’utiliser pour d’autres indications opératoires, ce qui nous a persuadé définitivement que c’était le bon moment pour commander la dernière version».

img2035.jpg

Quatre bras intégrés pour mieux servir la santé