La conseillère nationale tessinoise Chiara Simoneschi-Cortesi se retire après sept années passées à la présidence de la Fédération suisse de la formation continue – FSEA. Elle présidera désormais le Conseil national à partir de l’année prochaine. L’assemblée des délégués a élu le surveillant des prix Rudolf Strahm nouveau président.

«La formation et la formation continue sont la stratégie la plus importante et la plus efficace sur laquelle un pays à hauts salaires comme la Suisse peut s’appuyer afin de s’affirmer économiquement dans un contexte de globalisation», souligne d’emblée le nouveau président Rudolf Strahm dans de son allocution d’ouverture. Les mutations structurelles qui touchent l’économie ne peuvent être maîtrisées qu’avec la formation continue. A l’âge de 24 ans, 35 pour cent de la population active a déjà changé au moins une fois de profession et de branche. A 44 ans, ce chiffre est de 54 pour cent.

Mesures urgentes
La formation continue produit un chiffre d’affaires annuel de trois à quatre milliards de francs. Les deux tiers sont générés par des institutions de formation organisées dans le cadre de la FSEA. Il est quand même urgent de prendre des mesures, car la formation continue stagne. Seul un tiers de la population suit une formation continue à des fins professionnelles. «Avec une tendance à la baisse», précise André Schläfli, directeur FSEA. L’inégalité des chances entre personnes hautement et faiblement qualifiées est sensiblement plus marquée en Suisse que dans les autres pays de l’OECD.

Exigences posées à la loi sur la formation continue
Au vu de l’évolution technologique, il est indispensable de renforcer la formation continue à des fins professionnelles, de même que l’assurance qualité. Il est nécessaire d’introduire une obligation de transparence, ainsi que des règles supracantonales dans le domaine du financement, de la modulation et de la reconnaissance de compétences. La présidente sortante Chiara Simoneschi demande l’élaboration d’une loi cadre adéquate d’ici à 2010: « Sinon, nous allons nous faire distancer. » Le nouvel ouvrage d’André Schläfli et Irena Sgier «Porträts Weiterbildung Schweiz» livre des bases importantes pour la discussion actuelle sur la formation.

img9357.jpg

Rudolf Strahm est le nouveau président de la FSEA.