La nouvelle a fait l’effet d’une bombe pour tous ceux qui suivent le club de rugby ""de Bourgoin-Jallieu. Le 30 juillet, la DNACG, gendarme financier de la Ligue Nationale de Rugby, annonçait qu’elle avait décidé de sanctionner le CSBJ en lui retirant dix points au classement avant même que la saison commence. La raison avancée : «Des manquements graves et répétés aux règles financières et de transparence qui s’imposent aux clubs professionnels lors des deux derniers exercices budgétaires.»
A la tête du club, on est abasourdi par cette sanction, qui équivaut à deux  victoires bonifiées en moins. Ce qui pourrait peser lourd dans l’optique du maintien… Dans un communiqué, la direction du CSBJ dénonce «une décision incompréhensible.» Soulignant que «ce qui ne tue pas rend plus fort», elle indique : «Nous prenons acte de la décision, tout en restant étonnés par cette sanction. D’ailleurs, les dirigeants de la LNR et de la FFR que nous avons contactés partagent cet étonnement. La transparence de nos comptes a toujours été contrôlée et validée par les instances. Nous ne comprenons pas en quoi notre modèle économique novateur peut être considéré comme un manquement grave.» La direction, qui a renouvelé sa confiance à Martial Manier à la présidence de la nouvelle SAS, joint d’ailleurs les deux derniers bilans financiers. Il ressort qu’au terme de la saison 2012-13, le solde était positif de 262 000 euros. Idem à la fin de l’exercice 2013-14, avec un excédent de 402 000 euros. Difficile dans ce cas là d’expliquer ce que reproche la DNACG au CSBJ, d’autant que sa décision n’est pas clairement motivée.
Le club peut encore faire appel auprès de la FFR. Une décision devrait être prise rapidement. Pour le directeur sportif, Camille Levast, c’est une injustice : «Pénaliser comme ça les joueurs à trois semaines du premier match contre Albi est incompréhensible.» A suivre…
S. Perrin

2015-08-06