Parmi les 22 communes qui constituent la Communauté d’Agglomération “Porte de l’Isère”, ""seules trois communes ont choisi d’appliquer la “réforme des rythmes scolaires” pour cette rentrée 2013/2014. Il s’agit de Domarin, L’Isle d’Abeau et Meyrié. En fonction de sa taille, c’est la commune de L’Isle d’Abeau qui sera la commune “référence” pour la CAPI !
Après une large consultation de l’ensemble des acteurs, la municipalité a décidé de mettre en œuvre les nouveaux rythmes scolaires dès cette rentrée de septembre 2013, dans le cadre d’un projet élaboré en partenariat avec les différents partenaires éducatifs. Un sondage a été réalisé auprès des parents d’élèves de L’Isle d’Abeau et ce dernier a pu apporter des informations précieuses, notamment pour permettre la construction de nouvelles activités périscolaires.
Cette consultation comportait trois parties :
– Une simulation des préinscriptions aux différentes offres de garderies et d’activités périscolaires
– Un questionnement des parents quant aux activités périscolaires souhaitées
– Une demande d’avis général sur la réforme des rythmes scolaires proposée par l’Etat, et ses modalités de mise en place dans la commune
Concernant la première question (pré-inscription), la municipalité a pris acte des souhaits exprimés.
Cette enquête a ainsi confirmé que près de 50 % des enfants seront présents dans l’école lors du premier temps périscolaire, jusqu’à 16 h 30.
Concernant les activités, objet de la seconde interrogation, de nombreuses propositions ont été faites quant à la qualité et à la diversité du contenu de ces activités avec une priorité pour les activités suivantes :
– Eveils culturels, artistiques et sportifs
– Aide aux leçons
– Activités ludiques et éveil numérique / informatique
Actuellement la commune mobilise toutes les ressources disponibles en matière de compétences d’animations et d’encadrement pour les activités. Par ailleurs, les associations sollicitées par la commune ont déjà fait de nombreuses propositions d’actions.
Ces offres d’interventions seront également ouvertes, sous réserve d’encadrement, aux personnes qui, fortes d’une compétence particulière, souhaitent communiquer aux enfants leur “univers passion” (intervenants professionnels ou bénévoles).
Concernant l’approbation ou l’opposition à cette réforme des rythmes scolaires, et à sa mise en place à la rentrée 2013 à L’Isle d’Abeau, les avis sont, bien évidemment, partagés. Toutefois ils restent en grande majorité positifs, sinon “non opposés”.
Le choix d’engager la réforme des rythmes scolaires dès 2013 est pour la commune de L’Isle d’Abeau, celui d’un choix de mise ne place progressive et concertée de cette réforme sur deux ans, en concertation et évaluation continue avec les représentants des parents, les enseignants et les services de l’Education, de l’animation et du personnel de la commune.
Ainsi, dans chaque école, un groupe de concertation (parents, enseignants, commune) est d’ores et déjà constitué et se réunira de façon régulière, tout au long de l’année, pour ajuster l’offre qualitative à la demande et aux besoins des enfants. Un premier point sera fait à la Toussaint.
""Cette réforme est ainsi mise en place dans toutes les écoles publiques maternelles et élémentaires de la commune, soit 7 groupes scolaires pour un total de 2.300 élèves. Et pour mettre en place cette réforme la commune compte quelques 70 animatrices et animateurs. Si certains étaient déjà en fonction dans la vie scolaire (école, centre Colucci), L’Isle d’Abeau a dû recruter du personnel. Le budget de la commune, pour les ressources humaines, se chiffre à 11 millions d’euros dont plus de la moitié est consacrée à l’éducation.

Les rythmes scolaires
Suite à la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires, les horaires de classe pour les élèves de maternelles et d’élémentaire sont les suivants :
Lundi, mardi, jeudi et vendredi :
– 7 h 30/8 h 20 : garderie du matin
– 8 h 20-8 h 30 / 11 h 30 : classe
– 11 h 30 / 13 h 15 : pause méridienne (cantine scolaire)
– 13 h 15 / 15 h 30 : classe
– 15 h 30 / 16 h 30 : première séquence de temps d’activité périscolaire concernant une grande majorité des enfants. Ces Temps d’Activités Périscolaires (TAP 1) doivent faire l’objet d’une co-construction des contenus
– 16 h 30 à 18 h 30 : deuxième séquence, activités périscolaires dites TAP 2, avec des fréquentations probablement identiques à celles constatées antérieurement, soit un quart des élèves.
Le mercredi matin :
Ecole jusqu’à 11 h 30, la commune organisant une garderie pour les enfants de 11 h 30 à 12 h 30

Gratuité des activités
Sachez que la municipalité a décidé la gratuité, en 2013, des temps d’activités périscolaires (TAP1 jusqu’à 16 h 30). La non gratuité, si un jour elle devait être envisagée (de 0 à 0,60 euros), le serait à la demande de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF), qui conditionne toujours son aide à une participation financière des parents selon le coefficient familial.
Enfin, l’allongement du temps du TAP1 (Temps d’Activité Périscolaires) d’un quart d’heure pour ainsi le porter de ¾ d’heure à 1 heure pleine. Ce temps d’activités et d’éveil bénéficiera alors d’un temps suffisant pour la mise en place d’une réelle activité périscolaire. Ce ¼ d’heure supplémentaire sera pris sur le temps de la “méridienne”, en commençant les cours de l’après-midi à 13 h 15 au lieu de 13 h 30.

Texte et photos : Carole Muet


2014-09-05