Samedi 30 avril et dimanche 1er mai, plusieurs fermes du Nord-Isère ""ouvraient leurs portes aux visiteurs à l’occasion de la 20e édition de l’opération “Prenez la clé des Champs”. Les exploitants invitaient petits et grands à venir découvrir une agriculture de qualité, pleine de saveurs, qui fait l’identité de nos territoires et de nos paysages.
Visite des exploitations, activités ludiques, contacts et dialogues avec les agriculteurs et dégustations de bons produits du terroir étaient proposés gratuitement au cours de ces deux journées. Un circuit reliait la  ferme de la Grangère, aux Eparres, à la chèvre Ry de Crémieu, en passant par le ferme de Gorge, à Sérézin-de-la-Tour. Les familles ont été nombreuses à aller à la rencontre de producteurs passionnés par leur métier. Toutes et tous ont expliqué leurs productions et leur travail de transformation, proposant à la vente une large variété de produits fermiers dans un objectif permanent de qualité et d’authenticité.
La météo n’était pas au beau fixe, mais cela n’a pas arrêté les Nord-Isérois. Le bonheur était dans le pré, les pieds dans la boue ! D’après les premiers échos des producteurs, ils ont été nombreux à braver le froid et la pluie. Pendant deux jours, les producteurs ont mis à la vente leurs produits du terroir. Les visiteurs étaient attendus pour un week-end très nature à partager entre amis ou en famille. En effet, dans certaines fermes, on avait la possibilité de se restaurer, de profiter d’un bon goûter ou de partager un pique-nique tout en découvrant des saveurs rares dans un cadre idyllique.
Notre objectif s’est donc frayé un chemin sur le circuit n° 6. Après la ferme de la Grangère, aux Éparres, où un petit cochon était à gagner, on prenait la direction de la Ferme de Gorge, à Sérézin-de-la-Tour. Elle accueillait en plus la “Ferme des Amaryllis” d’Apprieu et le “Domaine du Loup des Vignes” (Saint-Savin). Sur les différentes exploitations, les visiteurs pouvaient trouver de la charcuterie fermière, des fromages de chèvre et de vache, des yaourts fermiers comme ceux confectionnés par Anthony Balaguer et Jocelyne Lion à la Ferme de la Grangère. Yannick Ripet (la Ferme de Gorge) s’est pour sa part spécialisé dans le lait de jument en cosmétique et diététique. On trouvait aussi des noix et de l’huile de noix avec Lionel Termoz Bajat (Ferme des Amaryllis). Notez que cette ferme propose également de la viande bovine en caissette (génisse) et du veau rosé. Il y avait également des vins IGP Isère des Balmes Dauphinoises, des vins mousseux et des jus de raisin mis en bouteille par Stéphanie Loup (Domaine du Loup des Vignes), la découverte de l’élevage des chèvres et de la transformation fromagère avec Yoann et Maëlle Peysson (La Chèvre Ry).
Les animations étaient hélas compromises avec les mauvaises conditions climatiques. Du coup, les plus jeunes ont dû se contenter de regarder les animaux et goûter les productions. Ce qui était, disons le, une belle leçon de chose. Désormais, le quotidien des agriculteurs n’a plus de secret. Rendez-vous l’an prochain pour de nouvelles aventures à partager dans les fermes. Sous le soleil ?
Carole Muet
""""

2017-05-06