Originaire de Pau, Christophe Dumont est un “personnage” à part entière. Tout comme ses sculptures. ""En effet, si l’homme est un artiste de grand talent, il ne peut pas, à son grand regret, vivre de son art. Alors oui, ce sculpteur sur bois a une “double vie”… Lorsqu’il ne s’enrichit pas de son art, il est chauffeur de poids-lourd. «Il faut bien nourrir son homme», sourit-il. Dans tous les cas, il a créé la surprise à Saint-Savin à l’occasion de la 17e exposition de peinture et de sculpture. Il y présentait cinq œuvres magistrales, sans parler du dragon qu’il a sculpté en direct devant un public ébahi.
Habitant sur la commune des Avenières depuis 2007, Christophe Dumont n’avait pas encore vraiment exposé dans le Nord-Isère. Il est plutôt connu sur Voiron et Vienne, où il a décroché quelques beaux lauriers. Au départ, il avait commencé à sculpter la pierre, passant un an chez les Compagnons tailleurs de pierres à Libourne. Puis, après avoir bien “bourlingué” comme on dit, Christophe est arrivé dans le Nord-Isère. Petit à petit, son travail va se dévoiler au grand jour et on lui propose d’exposer ses oeuvres pour la toute première fois en 2002. Il présente alors une sculpture en bois de merisier et remporte le con-cours. 
Dès lors, il va être un fidèle des expositions. D’abord chez lui aux Avenières, puis à Veyrins-Thuellin. En 2008, il participe au salon des Amis des Arts de Voiron, dont le thème est la foule. Là encore, il se fait remarquer pour son travail à la fois personnel et artistique. Enfin, en 2013, il participe aux “Hivernales” de Voiron. C’est là qu’il est repéré par les organisateurs du salon de peinture et de sculpture de Saint-Savin.
A Saint-Savin, Christophe Dumont avait proposé au public un éventail d’œuvres qui n’ont pas manqué d’intriguer les très nombreux visiteurs. C’était le but recherché par l’artiste. Ses oeuvres baptisées “Maieutique”, “Le Grand Sachem”, “Fucking Rorschach”, “L’at-tente” et “La foule de nos ancêtres” ont émerveillé le public. Elles ont presque volé la vedette aux invités d’honneur du salon ! Mais n’est-ce pas là toute la magie et le mystère du monde culturel et artistique ?
Alors, pourquoi ces noms étranges ? Tout simplement parce que Christophe Dumont veut être le sculpteur de nos “racines”. Son art et sa main de maître sont de fait guidés par une profonde réflexion. Celle qui vient de l’intérieur. En réalité, qui sommes-nous vraiment ? Par moment, nous sommes “agneaux”, un peu “vipères”, un peu “félins”, un peu “singes”. Et parfois, nous retrouvons notre âme d’enfant ! Oui, nous sommes tout cela à la fois. Il faut le reconnaître, nous som-mes tous “multifacettes” en fonction des jours et des humeurs. C’est pour cela que Christophe Dumont a façonné une sculpture sur bois reflétant parfaitement qui nous sommes au fond de nous-mêmes. Avec sa sculpture intitulée “La foule de nos ancêtres”, il évoque nos plus lointains ancêtres, notre mémoire profonde. En clair, nos racines vivantes.  L’artiste raconte : «Ce qui m’intéresse, c’est de voir le comportement des gens devant mes sculptures. Mon objectif est de les inciter à mener une réflexion personnelle. On me pose toujours beaucoup de questions sur ma façon de sculpter et de voir les choses. C’est le rôle d’un artiste.» Et là, pour le coup, Christophe Dumont a pleinement rempli sa mission.
C. Muet

2015-04-25