S’inscrivant dans une volonté de développer le concept de sécurité de proximité, le nouveau poste de police de la Servette accueille depuis le 1er mai une structure composée d’agents de la police-secours et de la police de proximité. Mieux prévenir la criminalité en développant une police proactive et proche des préoccupations des citoyens permet d’améliorer le sentiment de sécurité. C’est ce qu’il ressort du premier bilan encourageant du poste de police de proximité de Carouge.

En 2014, un projet pilote de poste de police de proximité a été initié à Carouge avec pour missions principales de promouvoir la cohésion sociale et les synergies existantes avec les partenaires dont la police municipale tout en assurant la prévention de la criminalité et la récolte de renseignements. Un premier bilan démontre la pertinence de cette stratégie policière.

Actif depuis le 1er mars 2014, le poste pilote de proximité de Carouge a démontré sa capacité à compléter le dispositif de sécurité de proximité. Les chiffres démontrent notamment une baisse plus marquée que dans le reste du Canton dans le domaine des vols, des brigandages et des agressions.

Pour rappel, la police de proximité est un des cinq services opérationnels de la police genevoise. De par son action, cette entité vise à diminuer la fréquence des réquisitions et à juguler les phénomènes criminels. Le bilan prometteur de ce poste pilote permet de pérenniser le concept de police de proximité, voulu par la nouvelle loi, en mettant en place une deuxième structure de proximité à la Servette.

Opérationnel depuis le 1er mai 2016 et situé au n°24D de la route de Meyrin, le nouveau poste de la Servette intègre les spécificités du modèle pilote de Carouge en l’adaptant en milieu urbain. Il s’agit pour le service de la police de proximité de développer son action au centre-ville et de gagner en cohérence, en renforçant encore la collaboration avec la police municipale et les autres partenaires, en démontrant sa capacité à compléter le dispositif et les missions de police-secours.

Les deux services que sont police-secours et la police de proximité occuperont tout le rez-de-chaussée du bâtiment mais les bureaux seront clairement séparés. Ce point représente un atout important dans la complémentarité des missions, cette nouvelle structure permettra une optimisation et un renforcement de la collaboration déjà existante dans le cadre des contrats locaux de sécurité.

img21161.jpg