SEM Léa prône une écologie pragmatique

par | 11 novembre 2021

En lançant cette société d’économie mixte, le Département, le SIEA et leurs partenaires, veulent être les chantres d’une transition écologique positive.

« Si nous créons des méthaniseurs, ce sont bien les seules usines à gaz que nous bâtirons ! » Avec le lancement de la Sem Léa (Société d’économie mixte Les énergies de l’Ain), Jean Deguerry, président du Département, souhaite continuer à promouvoir une transition énergétique pragmatique. Élaborée par le Syndicat intercommunal d’énergie et de e-communication de l’Ain et leurs partenaires, parmi lesquels, les EPCI, cette nouvelle Sem a pour vocation d’investir dans des projets facilitant la transition énergétique (production d’énergie renouvelable, mobilité propre, économie d’énergie…). Elle porte des projets d’intérêt général « pour aider les collectivités à atteindre leurs objectifs ambitieux, telle que l’augmentation de +54 % de la production d’énergies renouvelables d’ici à 2030 ».

Présidée par Walter Martin, président du SIEA, la Sem Léa, qui regroupe presque toutes les collectivités aindinoises, pourra investir seule ou en partenariat avec d’autres acteurs locaux ou nationaux. Elle pourra aussi faire appel à des mécanismes de financement participatif afin de mobiliser les acteurs de terrain sur les projets les plus importants pour les territoires. Notons que les collectivités détiennent 78,7 % du capital mais que le Département et le SIEA sont actionnaires majoritaires (52 % du capital de 2 M€ environ). 21,3 % sont détenus par les partenaires bancaires (Arkéa et Caisse d’Épargne) et 17,3 % par la Banque des Territoires.

« La Sem Léa, aux côtés des communes, vise à être le bras armé du Département et du SIEA en matière de développement de projets au service du développement durable », abonde Jean Deguerry. « Nous apportons une réponse concrète au défi énergétique, une réponse ambitieuse pour l’aménagement du territoire, une réponse à la hauteur de l’exigence climatique que nous partageons », renchérit de son côté Walter Martin.

Comme pour le fibrage du département à hauteur de 600 M€, l’Ain va déployer avec la Sem Léa, une action majeure de la transition énergétique pour une enveloppe similaire. Ce qui fait dire à Jean Deguerry : « En 1950, le SIEA fut précurseur pour l’électrification et le gaz. Puis, plus récemment pour le fibrage. Nous serons les précurseurs de la transition énergétique. »


Éliséo Mucciante

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez également :

Fonds frontaliers 2023 : combien touche votre commune ?

À l’occasion du vote de la 51e tranche de la Compensation financière genevoise, découvrez en détail les montants versés aux communes haut-savoyardes. Le Département de la Haute-Savoie a reçu 275,7 millions d’euros en 2023, en hausse de 10,6 millions d’euros sur un...

LIRE LA SUITE

Panorama économique Industrie 2024

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine hors-série "Panorama économique Industrie 2024" sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf,...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS