Dans le paysage de la danse, Pilobolus tient une place à part depuis quatre décennies. La compagnie américaine née dans le Connecticut en 1971 ne cesse en effet d’innover et de rechercher de nouvelles formes d’expression dans lesquelles le corps tient un rôle central, parfois à la limite de la contorsion athlétique.

Mais Pilobolus est avant tout un formidable laboratoire d’idées dont le répertoire compte plus de 100 pièces. SHADOWLAND synthétise sous une forme accessible et terriblement séduisante l’approche unique de Pilobolus. En 2007, la troupe est invitée à créer de brefs tableaux pour la 79e cérémonie des Oscars. Les danseurs réduits à de simples silhouettes derrière un écran se mêlent et donnent vie à des personnages, des scènes de films, une statuette des Oscars. La magie opère, le triomphe est instantané.

SHADOWLAND est né de cette première exploration du théâtre d’ombres. Dans cette création présentée pour la première fois en Suisse romande en septembre 2012, c’est une adolescente en quête de liberté qui échappe à son quotidien grâce à ses rêves. Ce voyage onirique au pays des ombres – Shadowland – la fait rencontrer un univers et des personnages qui se transforment, bougent et l’emportent dans un tourbillon tour à tour comique, séduisant, surprenant ou franchement diabolique.

SHADOWLAND ne ressemble à aucun autre spectacle. Entre danse et théâtre, des artistes au sommet de leur art donnent vie à un univers dans lequel on plonge avec délectation et surprise. A vivre sur la scène du Théâtre du Léman, du 25 au 30 septembre 2012.

img19150.jpg

A vivre sur la scène du Théâtre du Léman, du 25 au 30 septembre 2012.