Jeudi 14 avril, Noël Rolland, maire de Saint-Chef, et son homologue ""de Montcarra David Emeraud ont signé une convention de mise à disposition du personnel technique entre les deux communes. Cette convention s’inscrit dans le cadre du plan proposé par la Communauté de communes des Balmes Dauphinoises. Nous sommes à l’heure de la mutualisation des services. Cette convention en est l’essence même et Noël Rolland espère bien que d’autres communes suivront l’exemple. D’autant que “Les Balmes Dauphinoises”, comme d’autres intercommunalités, doit s’intégrer dans le processus de la loi NÔTRe et fusionner avec le Pays des Couleurs et l’Isle Crémieu.
C’est l’occasion de rappeler que Montcarra est la seule commune du territoire des “Balmes Dauphinoises” à ne pas avoir de services techniques. Mais cet esprit d’entraide entre les deux communes est bien antérieur à cette signature. Il est fréquent qu’il y ait une coopération des services techniques entre la commune de Montcarra, le personnel et les matériels de Saint-Chef. Les agents de Saint-Chef intervenant déjà à Montcarra pour quelques travaux de voirie.
Précisons au passage que la commune de Saint-Chef compte 3 710 habitants contre 510 à Montcarra. Là est toute la différence. Avec la loi NÔTRe, les choses vont être plus simples. David Emeraud ajoutait : «C’est davantage de souplesse qu’avec un prestataire privé. La participation financière de Montcarra se fera en fonction des interventions. Ce petit événement pourra devenir plus grand au fil du temps.» A Saint-Chef, c’est tout autre chose. Les services techniques comptent 6 personnes. Des agents techniques qui ont des qualifications différentes. La commune vient de s’engager, auprès du village voisin, à mutualiser une personne, en moyenne durant une demi-journée par semaine, ainsi que le matériel.
Pour Noël Rolland, cette signature est un «acte fort.» Il ajoutait : «Depuis novembre, nous démontrons que la solidarité existe entre les communes. Nous montrons l’exemple et nous espérons montrer la voie à d’autres communes. Avec Montcarra, notre proximité fait que nous avions déjà des liens privilégiés entre collectivités. Et une fois encore, nous prouvons bien que les “Balmes Dauphinoises” sont une grande famille. Mais ce démarrage officiel est une grande première sur notre territoire. Nous venons de sceller une belle entente.»
Carole Muet

2017-05-06