Simplicité & flexibilité

par | 7 Mar 2008

En comparaison aux réseaux européens, les Chemins de fer Suisses figurent en bonne position tant du point de vue de l’offre que des prix. C’est ce qui ressort d’une étude comparative avec les offres et les prix des chemins de fer voisins, SNCF, DB, FS/Trenitalia et ÖBB. Cette étude ne se borne pas à comparer les offres et les prix du tarif normal et des abonnements les plus importants. Elle analyse aussi des innovations telles que prix du marché, Yield management (système de gestion des capacités disponibles) et bas prix. Un facteur de succès très marquant est la simplicité et la flexibilité du système suisse d’offre et de prix.

Les usagers des chemins de fer voyagent-ils à bon compte en Suisse et dans les pays voisins? Quelles offres et quels abonnements o­nt-ils à leur disposition? L’offre est-elle transparente et conforme aux vœux des clients? Carlo Pfund répond à ces questions dans l’étude qu’il a conduite sur l’offre et les prix des CFF par rapport à ceux des réseaux voisins. Afin de parvenir à des résultats probants, l’enquête tient compte non seulement du tarif normal, mais aussi des abonnements les plus courants, à savoir l’abonnement de parcours, l’abonnement général et l’abonnement demi-tarif. Cela est nécessaire puisque, en Suisse, plus de deux millions de personnes possèdent un abonnement demi-tarif et 290’000 un abonnement général.

Les conclusions de l’analyse en bref: En ce qui concerne le tarif normal et les abonnements de parcours, les CFF se trouvent dans le groupe médian. Le prix des abonnements demi-tarif et des abonnements généraux est avantageux en comparaison aux autres réseaux. Le grand avantage des CFF réside dans le système clair et transparent de l’offre et des prix, et qui est exempt de restrictions au point de vue période de voyage et choix du train.

L’étude englobe aussi les nouvelles tendances de l’offre des pays voisins. Elle compare les avantages et les inconvénients du yield-management (système de gestion des capacités disponibles ayant pour objectif la maximisation du chiffre d’affaires), les prix du marché et les offres à bas prix. Il s’avère que de telles nouvelles mesures ne sont réalisables la plupart du temps qu’au détriment de la transparence et de la flexibilité pour le client.

Le dernier chapitre a trait aux réflexions des CFF concernant leur politique future. Compte tenu du fait que le système national d’offres et de prix a fait ses preuves et est apprécié, les CFF ne procéderont à des modifications qu’avec circonspection et n’introduiront pas, par exemple, l’obligation de réserver les places au niveau national. En revanche, il y a lieu de procéder à des améliorations dans le domaine de l’harmonisation des tarifs et dans celui des innovations techniques applicables à la distribution (canaux électroniques). Des systèmes tels que Easy-Ride, que les CFF testent, peuvent contribuer à rendre les prix plus flexibles à partir du moment où ils sont totalement opérationnels. Sur les lignes internationales, les CFF o­nt déjà introduit des éléments relevant du yield-management. Ainsi il leur est possible, d’une part, de majorer le niveau moyen des recettes en période de fort trafic et, d’autre part, de mieux réagir à la concurrence des compagnies aériennes à bas prix en période de faible trafic. Les réflexions des CFF concernant leur futur concept d’offre et de prix sont décrites à la page 25 de la brochure LITRA (série jaune) dédiée à cette matière.

img8302.jpg

Le grand avantage des CFF réside dans le système clair et transparent de l’offre et des prix.

Découvrez également :

1 semaine pour 1 emploi : l’opération nord-iséroise maintenue à Villefontaine

Organisé du 1er au 9 octobre en région Auvergne-Rhône-Alpes, l'événement se donne pour objectif de répondre à la crise économique tout en s'adaptant aux risques sanitaires. En Isère, en combinant rendez-vous physiques et digitaux, ce ne sont pas moins de 16 événements...

Marie-Pierre Montoro-Sadoux à la tête de Chambéry-Grand Lac économie

Première adjointe au maire d’Aix-les-Bains et conseillère régionale, Marie-Pierre Montoro-Sadoux  succède à Xavier Dullin à la présidence de Chambéry- Grand Lac économie. Lancé en 2017, le syndicat mixte œuvre au développement économique du territoire....

Votations : un vent progressiste souffle sur Genève et la Confédération

Rejet de l’initiative dite « de limitation » de la libre circulation, adoption d’un salaire minimum et d’un véritable congé paternité, initiative en faveur d’une nouvelle mobilité… Les Suisses s’ouvrent franchement au progrès social. Les résultats des votations du...

Crise : vers un retour anticipé à la normale

Patrick Croissandeau, directeur de la Banque de France dans l’Ain, a fait le point sur les dernières prévisions, plus favorables en septembre qu’en juin.  « Par rapport aux différents scénarios envisagés, nos pré­visions de septembre compa­rées à celles de...

Sportivement, économiquement, la JL rebondit

Pas d’équipe sans leader, pas de leader sans équipe ! Les 4e rencontres du leadership de la JL bourg basket ont étudié sportivement le sujet, tout en lançant la saison. À la JL Bourg Basket, la saison 2019-2020 qui s’est achevée pré­maturément à la 25e journée avec le confinement, c’est l’histoire de la bouteille à […]

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.