Ski de randonnée : Plum a le vent en poupe

par | 25 Jan 2021

Dopé par la crise sanitaire, le ski de randonnée attire les skieurs privés de remontées mécaniques. Basé à Thyez, le fabricant de fixations Plum a dû augmenter la cadence pour répondre à la forte demande.

S’il est une activité de plein air qui connaît un fort engouement depuis dix ans, c‘est bien le ski de randonnée. Et plus encore aujourd’hui, avec la fermeture des domaines skiables. Dès la fin novembre, le fabricant haut-savoyard a vu ses commandes augmenter sensiblement. « Nous avons doublé le chiffre d’affaires de décembre 2019 en réalisant des ventes supérieures à 1,4 million d’euros. À date, on a deux bons mois d’avance », se réjouit Albert Félisaz, le pdg fondateur de Félisaz SAS, spécialisée dans la mécanique de précision, et de la marque Plum. Chaque fixation totalise pas moins de 80 pièces à assembler et à monter manuellement. Pour les fabriquer, la trentaine de salariés polyvalents a été réquisitionnée et affectée aux fixations, postes où ils ne sont que cinq à travailler habituellement. Point de chômage partiel donc pour la PME de Thyez, qui a même dû embaucher deux personnes de plus et multiplier les heures supplémentaires. Le dirigeant poursuit satisfait : « À la fin de l’hiver, nous devrions avoir vendu plus de 15 000 paires de fixations de randonnée ». Résultat, l’entreprise table sur un chiffre prévisionnel de 4,5 millions d’euros au 31 mars 2021, contre 4,1 millions l’exercice précédent (la part de Plum représentait 3,1 millions) « alors que notre activité mécanique s’est écroulée. Fort heureusement, les fixations de ski de randonnée ont compensé », précise-t-il, soulagé.

Albert Felisaz, passionné de ski de rando, est le pdg fondateur de Felisaz SAS et de la marque Plum, à Thyez ©Guillaume Desmurs

« Le marché du ski de rando est en pleine expansion. Les clubs se multiplient et les pratiquants investissent de plus en plus dans du matériel de qualité », confirme Albert Félisaz.

Anticiper la hausse des commandes 

Prévoyant, le fabricant avait augmenté ses stocks de pièces de façon à anticiper la fabrication et répondre à l’afflux des commandes jusqu’à fin février. Mais il a aussi dû faire des choix : « Nous avons décidé de nous concentrer sur deux produits phare –  la Oazo et la Guide -, pour pouvoir être en mesure de livrer tous les magasins », reconnaît Albert Félisaz. À la vente comme à la location « bien que cet hiver, les magasins de montagne ont réclamé davantage de fixations de location (Ndlr : les systèmes de réglage sont plus adaptés) », constate le dirigeant. Avec une préférence très nette pour le modèle Oazo, lancé il y a deux ans, plébiscité pour son poids plume : 200 g par pied, doté d’un réglage de sécurité et deux cales de montée. La Oazo figure parmi les fixations les plus légères du marché, dont la tendance de fond pour le “light“ se confirme.

La Oazo, lancée il y a deux ans, est un des best-sellers de la marque haut-savoyarde. Ce modèle est proposé à la vente et à la location ©Plum

Un marché de niche en plein ascension

La marque Plum, qui connaît une croissance régulière annuelle de +10 % en volume ces dix dernières années, est distribuée via un réseau de 1 000 magasins dans l’Hexagone, des détaillants en station et des grosses enseignes typées montagne comme Au Vieux Campeur, Intersport et d’autres. S’agissant de la vente aux particuliers, via sa boutique physique sur site (qui intègre aussi un atelier de SAV), elle pèse à peine 10 %. S’y ajoutent les fixations vendues sur Internet via des sites spécialisés tels que Snowleader et Ekosport. « Nous collaborons également avec certaines marques – Scott, Zag, Black Crow… – qui proposent des packs skis + fixations mais c’est une activité à la marge qui n’excède pas 5 % du total », détaille Albert Félisaz. Quant à la part à l’export, elle s’élève à 30 % à destination de 25 pays, à commencer par les pays alpins européens, les États-Unis et le Canada. 
Par ailleurs, Plum conçoit dans son atelier R&D, où planchent trois ingénieurs, des skis de randonnée et des splits qu’il fait fabriquer en petite série localement chez Aluflex à Marignier. L’hiver dernier, elle a vendu les 300 paires fabriquées, avec un niveau identique en 2021.

Skis de rando – modèle Le Môle 2021 (noyau 100 % bois et nouvelle sérigraphie) – conçus par Plum et fabriqués en petite série chez Aluflex à Marignier ©Plum


Le ski de randonnée fait la joie de nombreux adeptes, amoureux des grands espaces ©Plum

_______________________

Par Patricia Rey

______________________

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

La santé des dirigeants en péril

L’observatoire Amarok a communiqué les résultats d’une nouvelle étude portant notamment sur le risque de burn-out des entrepreneurs. Depuis le début de la crise sani­taire, l’observatoire Amarok et le Labex...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest