Solal, pour un coup de pouce vers l’emploi

par | 19 Avr 2022

L’association annécienne Solal a fêté ses trente ans en 2021 et a adopté ce nouveau nom.

Solal, comme solution locale et solidaire, c’est le nouveau nom qu’ont adopté fin 2021 deux associations annéciennes désormais réunies : Coup de pouce emploi et Crea. Deux structures qui œuvrent depuis trente ans pour l’insertion et la solidarité et qui ont décidé de fusionner. « La fusion a eu lieu dans un souci de simplification, explique Perrine Métral, directrice. Le personnel était commun aux deux associations, ainsi que le conseil d’administration. »

Coup de pouce emploi, qui existait depuis 1991, était une structure d’insertion destinée à mettre en relation demandeurs d’emploi et clients ayant besoin de mise à disposition de personnel. Crea, montée en 2018, portait quant à elle un chantier d’insertion qui avait pris la forme d’une boutique de seconde main à Giez, appelée Le Galta.

Perrine Métral, directrice de Solal, au sein de la boutique le Galta. Crédit photo : Sylvie Bollard

« L’objectif de Solal demeure le même, confirme Perrine Métral, à savoir permettre à des personnes éloignées de l’emploi de reprendre pied avec le monde du travail tout en étant accompagnées. » Constituée de dix salariés permanents (accompagnants socioprofessionnels, encadrants techniques et personnel administratif), l’association propose toujours à ses clients (particuliers, collectivités locales, entreprises…) de la mise à disposition de personnel pour des tâches variées (ménage, jardinage, bricolage, manutention, surcroît d’activité, conditionnement, vente, etc.).

« Nous restons l’employeur, précise-t-elle. En parallèle, les personnes sont accompagnées. Nous les aidons notamment à lever les freins à l’embauche. » 350 hommes et femmes, soit environ 35 équivalents temps pleins, sont concernées par ce service tous les ans. « Nos clients partenaires jouent bien le jeu, se félicite-t-elle, mais nous aimerions développer davantage l’administratif et la vente pour lesquels nous avons des salariés à proposer. »

Second volet de l’action de Solal, son chantier d’insertion de Giez accueille un public encore plus éloigné de l’emploi et issu à 95 % du territoire des Sources du Lac. Dans une belle boutique de seconde main située au bord de la route nationale à Giez, intitulée Le Galta, quatorze personnes sont reconduites vers le monde du travail sous l’œil bienveillant de leurs deux encadrants. « L’idée est de leur réapprendre les codes du travail, la régularité des horaires, le respect des consignes et des procédures, etc.» Leurs tâches vont de la vente à la remise en état au sein de l’atelier en passant par le tri, la réception des dons, le nettoyage des objets, les collectes à domicile…

« En moyenne, les gens restent 14 mois au sein du chantier, le temps de peaufiner leur projet. Ils peuvent être renouvelés jusqu’à 24 mois. » 70 à 75 % des sorties sont dites « positives », c’est-à-dire ayant débouché sur un CDI, un CDD, une création d’entreprise, une formation ou la retraite. Depuis sa création en 2017, le Galta a redonné une chance à une centaine de personnes.

________________________________

Le Galta : solidaire et écoresponsable

Le Galta est une boutique de seconde main où chacun peut apporter les objets dont il ne veut plus : mobilier, électroménager, vaisselle, linge de maison, livres et disques, jouets, objets de puériculture… Les objets font l’objet d’un tri et sont remis en état avant d’être exposés dans la boutique et revendus à des prix très abordables. L’ensemble des bénéfices (le magasin fait environ 10 000 euros de chiffre d’affaires mensuel) est réinjecté dans l’association.

Le Galta peut aussi se déplacer pour chercher des objets volumineux et dispose en outre d’un service de customisation (peinture, rafraîchissement, transformation) de meubles et accessoires à la demande. Solal réfléchit à créer une seconde boutique sur le même modèle dans un territoire ayant à la fois des besoins en insertion et des besoins locaux en ressourcerie.

Plus d’informations : www.solal.org

0 commentaires

Découvrez également :

Low-tech : WeShift révolutionne la mobilité douce

Consortium regroupant quatre entreprises haut-savoyardes, WeShift lance un vélo électrique sans chaîne et une voiture électrique de moins de 300kg, disponibles à la vente dès 2023. Less is more et c'est better. La Bagnole a incontestablement été une des stars du...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 24 juin 2022

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°25 du 24 juin 2022 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Édition Savoie (73) : Édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest