Dans le contexte dramatique que nous vivons, le Nord-Isère, côté soin ou solidarité, fait feu de tout bois.

L’épidémie due au Covid-19 progressant chaque jour, le Groupement Hospitalier Nord- Dauphiné a été contraint de renforcer ses mesures (6 patients hospitalisés le 20/03 à Pierre-Oudot, 1 décès le 15/03). Le GHND indique que l’organisation des établissements est ajustée selon l’évolution de la crise sanitaire, « par une cellule de coordination qui se réunit quotidiennement ». Cette cellule fait également le lien avec les autorités de santé, notamment, l’Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes. Aujourd’hui, c’est une organisation complète qui est en place au sein du GHND.

DES ENTREPRISES ENGAGÉES

La solidarité sur le territoire nord-isérois va de l’avant. Devant les ruptures de solution hydro alcoolique, Olivier Giffard, directeur de la SAS Bigallet située à Val de Virieu, a offert 1 000 litres d’alcool à 96 %. Cette société, membre du GICOB (Union Patronale Nord-Isère) se propose également de fabriquer et conditionner ce produit en bouteilles de verre d’un litre. Mais il manque de l’eau oxygénée 3 % et du glycérol (glycérine) pour procéder à sa fabrication. Alors, Caroline Gadou, sous-préfète, a sollicité l’aide des entreprises locales. Un message largement relayé par Jacques Gerbault, Président du Groupement des Entreprises du Canton de La Tour, et bienfaiteur.

Dans le même temps, M. Allègre, Directeur Général de la société Décomatic S.A. à La Verpillière, a remis 600 masques FFP2 (dit masque “canard”) à la direction du CHPO de Bourgoin-Jallieu. Ces derniers avaient été achetés en 2009 pour lutter contre la grippe H1N1. « Ils ont été soigneusement conservés et demeurent en parfait état », souligne M. Allègre. À cela, ajoutons le don de 4 cartons de masques FFP2 opéré par la société Hermès, le tout, accompagné d’un très gentil mot des salariés donateurs. « Chaque geste compte, comme, par exemple, la crèche “Des roses et des choux” de Crémieu et Saint-Chef, qui nous a offert son stock de solution hydro alcoolique.

Des entreprises locales, ainsi que le maire de Bourgoin-Jallieu, Vincent Chriqui, nous ont spontanément proposé leurs réserves de masques », explique Laurence Bernard, Directeur du GHND. La direction apprécie également le geste de la CAPI et de l’Education Nationale, grâce à qui, les professionnels de santé ont pu trouver des solutions pour faire garder leurs enfants. Ainsi, depuis le lundi 16 mars, 200 places ont été ouvertes dans l’une des 10 crèches de la CAPI ou de leur établissement scolaire habituel. UN APPEL À LA SOLIDARITÉ Les entreprises spécialisées dans l’aide à domicile sont confrontées à un manque de masques pour leurs salariés chargés d’assurer le maintien à domicile des personnes âgées et/ou handicapées.

En effet, malgré la parution d’un décret, les aides à domicile n’ont pas accès aux masques en pharmacie. Ceux-ci étant réservés en priorité aux personnels hospitaliers et autres médecins généralistes. « La situation, vis-à-vis du manque de moyens en matériel est certes dramatique dans les hôpitaux, mais elle l’est aussi à domicile. Certains services d’aides à domicile commencent à ne plus intervenir auprès des personnes fragiles qui ne peuvent plus bénéficier des aides aux gestes quotidiens, comme, manger, se laver, etc. Notre rôle est de maintenir le maximum de personnes dépendantes à domicile pour éviter qu’elles ne se retrouvent dans les hôpitaux », indique Cyrille Champrond, de la société Axeo Services Nord-Isère.

Ce dernier, par la voix de Kouaho Kouassi, directeur du GICOB, a été informé de l’initiative lancée quant à la démultiplication de la production de masques. Ce qui permettra une plus large distribution, y compris pour les aides à domicile. De son côté, Jean-Michel Monnet- Paquet, président du Secours Populaire de Bourgoin-Jallieu, a réceptionné des masques FFP2, de la solution hydro alcoolique et des gants offerts par l’association “Un jardin, un puits” de Tignieu-Jameyzieu. Lesquels dons ont été remis au Centre Hospitalier Pierre- Oudot. La solidarité s’organise et le Nord-Isère, fallait-il en douter, n’est pas en reste ! Que chaque acteur en soit ici félicité !

Tam Thaï et Jean-Michel Monnet-Paquet réceptionnent les masques FFP2 avant de les livrer au CHPO.

SUR LE SITE DU MÉDIPÔLE

Dans le contexte épidémique actuel, le Centre de Soins de Virieu, le CENI, l’ESMPI, la clinique Saint-Vincent-de- Paul, le Centre de Rééducation Fonctionnelle et le CHPO coordonnent leurs efforts pour faire face à cette situation exceptionnelle. Pour la Clinique Saint-Vincent-de-Paul et le CHPO, cela se concrétise par : – un transfert de 5 respirateurs de la clinique vers l’hôpital, – un don de 500 masques FFP2 (dit masque de “canard”), 500 lunettes de protection et 500 masques chirurgicaux, – ainsi qu’une identification des personnels qui seront amenés à renforcer le CHPO pour la prise en charge des respirateurs. « C’est en travaillant ensemble que nous pourrons garantir une meilleure prise en charge pour tous, sur le territoire nord-isérois », indique la Clinique Saint-Vincent-de-Paul.

DES INITIATIVES SOLIDAIRES FLEURISSENT DE PART ET D’AUTRE

Des pizzas, des bugnes, des dessins pour les résidents d’EHPAD, etc, depuis l’annonce du confinement, les témoignages d’affection, reconnaissance et solidarité affluent de toutes parts. Ainsi, le 17 mars, la pizzeria Pizza Cosy située rue Paul-Bert à Bourgoin-Jallieu a vécu une journée riche en émotion.

« Comme l’autorise le décret publié par l’Etat le 15 mars, nous aurions pu rester ouverts uniquement à la livraison à domicile. Mais, c’est le coeur serré que nous avons pris la décision de fermer l’ensemble de nos pizzerias. Nos équipes ont allumé leur four une dernière fois pour confectionner pas moins de 2 000 pizzas. Nous les avons offertes aux soignants, dans les hôpitaux, les maisons de retraites, aux pompiers, policiers, infirmier (e) s, ambulanciers, et bien d’autres. Nous sommes extrêmement fiers de nos équipes et de la solidarité dont elles ont fait preuve. Maintenant, nous n’avons plus qu’une seule chose à faire pour aider les soignants et vous retrouvez au plus vite : rester à la maison ! », souligne la Cosy Family.

Les sapeurspompiers ont réceptionné une quarantaine de pizzas offertes par “Pizza Cosy”.

« Nous avons eu la belle surprise de voir arriver un chariot de savoureuses pizzas fortement appréciées de tous. Tous ces gestes et les messages de soutien, témoin de votre solidarité, nous font beaucoup de bien et nous remercions toutes ces généreuses personnes. Nos énergies sont mises à rude épreuve, mais l’engagement des professionnels de santé du GHND et du Médipôle, pour prendre en charge tous nos patients, est au rendez-vous », soutient Laurence Bernard, Directeur du GHND.

Du côté des sapeurs-pompiers berjalliens, du Commissariat de Police et de la gendarmerie, le ressenti est le même. « Nous avons été agréablement surpris. Nous avons reçu une quarantaine de pizzas qui ont régalé les soldats du feu sur deux tours de garde », appré- Des initiatives solidaires fleurissent de part et d’autre cie le caporal Olivier Dechelle, sapeurpompier volontaire.

CRÉATION D’UNE CAGNOTTE

Organisée par Thameur Thaibaoui – dont l’épouse est aide-soignante – une cagnotte solidaire vient d’être créée au profit du personnel soignant du Centre Hospitalier Pierre-Oudot. Lancée sur Leetchi.com, Christophe Carron, président de la Fédération des Groupements Commerciaux du Nord-Isère, relaie largement l’initiative au sein de son réseau. La somme sera reversée au terme de la collecte.


Par Carole Muet


Cet article est paru dans votre magazine ECO Nord-Isère du 27 mars 2020. Il vous est exceptionnellement proposé à titre gratuit. Pour retrouver l’intégralité de nos publications papiers et/ou numériques, vous pouvez vous abonner ici.