«Si la santé n’a pas de prix, en revanche, elle a un coût ». L’adage résonne fortement en Suisse où, depuis les années 90, les dépenses de santé augmentent plus fortement que la richesse nationale (PIB) et sont élevées en comparaisons internationales. Dans sa version la plus positive, le domaine de la santé est l’un des secteurs les plus importants et dynamiques de l’économie.

Plus d’un emploi sur dix
En septembre 2005, à Genève, le domaine de la santé génère quelque 28 800 emplois, soit plus d’un emploi sur dix. Outre les services de santé, ce domaine couvre les secteurs de l’industrie et du commerce, quand ils assurent la production et la distribution de médicaments ou de matériel thérapeutique. Il inclut aussi l’administration des assurances ainsi que les organisations de promotion de la santé. Avec 86 % du total des emplois, les services de santé forment la plus grande partie du domaine.

Parmi ceux-ci, figurent
• les activités hospitalières, qui regroupent les hôpitaux pour soins généraux
et les cliniques spécialisées (40 % des emplois) ;
• les structures pour les personnes âgées (14%);
• les activités médicales (ambulatoires en prédominance) des médecins généralistes ou spécialistes (9%);
• l’aide et les soins à domicile assurés par la FSASD (Fondation des services
d’aide et de soins à domicile) ; ces emplois représentent l’essentiel de
ceux classés parmi les activités des infirmières et sages-femmes qui travaillent de façon indépendante, aussi bien à domicile que dans un
cabinet (7 %).

img6016.jpg

Le domaine de la santé génère quelque 28 800 emplois