Le chiffre d’affaires de l’ensemble du secteur de la presse écrite a stagné en 2007, à 10,7 milliards d’euros, selon des chiffres provisoires publiés par la Direction du développement des médias (DDM). Ce chiffre d’affaires global représente une hausse de 0,4% en euros courants (sans tenir compte de l’inflation) par rapport à 2006, « ce qui signifie tout de même une dégradation réelle du chiffre d’affaires », note la DDM.

Ventes qui progressent mais ventes publicitaires en recul
Comme habituellement lors des années de grandes échéances électorales, les ventes ont progressé en 2007 (+1,7% pour les ventes au numéro, +1,8% pour les abonnements), tandis que les recettes publicitaires ont reculé de 1,3% par rapport à 2006. Sur une plus longue période, le chiffre d’affaires de la presse « évolue principalement en fonction de l’évolution du marché publicitaire sur le long terme » et « l’évolution des ventes ne compense pas depuis 1999 la baisse des recettes publicitaires », note l’étude. En 2007, la presse d’information générale et politique a été la principale bénéficiaire du contexte électoral.

img10019.jpg