La dernière évaluation du canton de Genève par l’agence de notation Standard & Poor’s (S&P) confirme la note de référence AA- qui est attribuée au canton depuis septembre 2010. La perspective passe toutefois de stable à négative, en raison du risque d’augmentation de l’endettement cantonal.

Le maintien de la note de Genève, malgré un niveau d’endettement élevé, s’appuie notamment sur une économie cantonale qualifiée de « très forte dans un contexte international » et sur « une gouvernance et une gestion financière jugées fortes », marquées par la détermination du Conseil d’Etat à poursuivre les mesures visant à maîtriser les dépenses de fonctionnement de l’Etat.

La note cantonale est confirmée malgré l’anticipation d’une détérioration des soldes budgétaires à partir de 2019, en lien avec la mise en oeuvre prévue de la troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III). A noter que c’est la première fois que Standard & Poor’s intègre dans son analyse prospective les impacts de cette réforme capitale pour l’avenir du canton.

La révision à la baisse de la perspective reflète le risque d’une augmentation significative de la dette cantonale due à une potentielle recapitalisation de la principale caisse de pension de l’Etat, la CPEG. En cas d’impact plus limité d’une telle recapitalisation potentielle, la perspective pourrait être revue à stable.

img21626.jpg