Stations de ski : le masque sera obligatoire dans les files d’attente !

par | 6 Nov 2021

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé, ce samedi 6 novembre en Haute-Savoie, des mesures sanitaires pour garantir l’ouverture des pistes cet hiver. Il faudra porter un masque dans les files d’attente des remontées mécaniques. Voici le protocole dans le détail…

Après que Jean-Baptiste Lemoyne a évoqué l’ouverture des domaines skiables sans passe sanitaire (sauf dégradation) lors du congrès de Domaines skiables de France (DFS) le 30 septembre dernier, le gouvernement vient de statuer sur le protocole à mettre en place cet hiver : le port du masque sera obligatoire dans les files d’attente des remontées mécaniques des stations de ski.

Un protocole sanitaire renforcé

Pour Jean Castex, en visite au Grand-Bornand et à la Roche-sur-Foron pour assister au 88e congrès des maires de Haute-Savoie, ce protocole sanitaire vise « à garantir la tenue d’une saison digne », après un hiver 2020-2021 noir marqué par la fermeture des domaines skiables.

Alors que la saison de ski a déjà commencé dans certaines stations, l’exécutif opte pour un protocole renforcé avec le port du masque obligatoire dans les télécabines mais pas sur les télésièges et, en extérieur, dans les files d’attente et les lieux de brassage. En clair, le masque pourra être retiré une fois la personne installée sur le télésiège. Une distanciation physique sera également imposée dans les files d’attente, « avec des contrôles aléatoires ».

Ce protocole entrera en vigueur dès le début de la semaine prochaine, a entériné le secrétaire d’État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne. Pour l’heure, le passe sanitaire n’est pas requis pour aller skier mais pourrait devenir obligatoire si le taux d’incidence vient encore à augmenter en France. Le gouvernement a fixé le seuil de déclenchement à 200 cas pour 100 000 habitants « car vous accueillez du public venu de partout. C’est un bon équilibre, compte-tenu de ce que sont, par ailleurs les taux de vaccination « , a expliqué le Premier ministre, ce matin, aux élus.

« Il garantit la sécurité sanitaire des skieurs et l’accomplissement de l’activité des stations », a ajouté Jean Castex.

Pour rappel, ces dernières semaines, les cas de contaminations sont repartis à la hausse, soit 60 cas pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 76,1 % de la population a reçu au moins une dose de vaccin, selon les chiffres avancés par l’État. « Sécurité et attractivité ne peuvent faire que bon ménage. »

« L’épidémie n’est pas terminée et nous devons faire cette conciliation », a ajouté le Premier ministre.

Jean Castex n’a pas manqué de citer pour exemple la Suisse, qui a rendu le passe obligatoire sur ses domaines skiables (Ndlr, l’Autriche l’a imposé aussi).

Cette prise de position a été saluée unanimement par Domaines skiables de France (DSF), l’Association nationale des élus de la montagne (Anem), l’association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM) et le Syndicat national des moniteurs du ski français (SNMSF). « Cette décision très attendue d’ouverture sans passe sanitaire vient couronner nos 18 mois de travail, celui de nos équipes et de tous les élus des territoires de montagne qui nous ont apporté leur soutien « , ont déclaré tous leurs responsables d’une même voix.

Patricia Rey

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 2 décembre 2022

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°48 du 2 décembre 2022 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Édition 73 (Savoie) : Édition 74 (Haute-Savoie) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en...

LIRE LA SUITE

Publicité