Routesuisse, la fédération routière suisse, vient d’accepter l’installation d’un enregistreur de fin de parcours (tachygraphe) dans les voitures de tourisme. Elle a, en revanche, refusé la mise en place obligatoire des tachygraphes pour l’enregistrement complet des déplacements. Les données, enregistrées sur le tachygraphe, garderont en mémoire les derniers mètres effectués ou les ultimes 30 secondes. Avec la mise en place de ce dispositif, il sera plus facile de dresser le bilan d’un accident ainsi que de prouver les infractions de chacun des automobilistes impliqués. Le tachygraphe ne doit pas se transformer en un instrument qui transgresserait la sphère privée des conducteurs. Son rôle doit se limiter à enregistrer les données sur une courte distance et non pas devenir un élément de surveillance trop rigide.

img1508.jpg

Les automobilistes sous surveillance